Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 574 sur 581 Suivante

Villiers-sous-Grez,

— Auvillare, vers 1080 (Ann. Gâtinais, XXIX, 1911, p. 8).

— Villaria in Bieria, 1255 (Cart. N.-D. Paris, III, p. 165).

— Villares juxta Gressum, vers 1350 (Pouillé).

— Le fort de l'église de Villers soubz Larchant, 1367 (Annales Gâtinais, XXI, 1903, p. 310).

— Villiers, Villiers lez Gres, 1384 (Arch. nat., P 131, fol. 97 v° et 98).

— Villiers soubz Grez, 1482 (Arch. nat., S 2156b).

— Villiers lez Grez, 1617 (Arch. nat., S 5167).

— Villiers sur Grez, 1757 (Cassini).

commune, canton de La Chapelle-la-Reine.

En 1789, Villiers-sous-Grez faisait partie de l'élection de Nemours et de la généralité de Paris, et était régi par la coutume de Melun. L'église paroissiale, dédiée à saint Étienne, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Milly et l'abbé de Molesme en possédait la collation.

Villiers-sur-Morin,

— Villaris, 1082 (Du Plessis, II, p. 14).

— Villers, 1180 (Du Plessis, II, p. 66).

— Parrochia de Villariis, 1228 (Bibl. nat., ms. lat. 10944, fol. 115).

— Les molins de Vilers, 1260 (Bibl. nat., ms. lat. 10944, fol. 101).

— Viller, 1265 (Longnon, I, 231).

— De Villaribus super Mucram, 1268 (Du Plessis, II, p. 170).

— Villers sur Morin, 1530 (Cart. Fontaines, fol. 88).

— Villiers sur Morain, 1541 (Arch. S.-et-M., H 416, fol. 53).

commune, canton de Crécy-en-Brie.

En 1789, Villiers-sur-Morin faisait partie de l'élection de Meaux et de la généralité de Paris, et suivait la coutume de Paris. L'église paroissiale, sous le vocable de saint Remi, appartenait au diocèse de Crécy ; le collateur était le chapitre cathédral de Meaux.

Villiers-sur-Seine,

— Vilers, 1201 (Livre des vassaux).

— Vilers sur Sainne, 1249 (Rôles des fiefs, 1357).

— Villers seur Saine, 1265 (Longnon, I, 224).

— Villiers sur Seine, 1400 (Arch. nat., KK 35, fol. 61).

— Villaris supra Secanam, xvie siècle (Pouillé).

commune, canton de Bray-sur-Seine.

En 1789, Villiers-sur-Seine faisait partie de l'élection de Nogent-sur-Seine et de la généralité de Châlons. L'église paroissiale, dédiée à saint Agnan, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Traînel ; l'archevêque de Sens présentait à la cure.

Villiers-sur-Terre,

— Villa super Terram, 1249 (Rôles des fiefs, 99).

— G. de Villaribus super Terram, 1250 (Rôles des fiefs, 1447).

— Viller sur Terre, 1265 (Longnon, I, p. 219).

— Villiers sous Terre, 1400 (Arch. nat., KK 35, fol. 62).

— Villiers sur Terre, 1674 (Arch. nat., S 4897).

hameau, commune de Villenauxe-la-Petite.

Villiers-Templon,

hameau, commune de Saint-Mars-en-Brie.

Villiez,

— 1752 (Reg. paroiss.).

hameau détruit, commune de Poligny.

Villionne,

— Viloigne, xviiie siècle (Arch. S.-et-M., E 31).

— 1829 (Cadastre).

lieu dit, communes d'Achères et de La Chapelle-la-Reine.

Villoiseau,

— 1784 (Arch. S.-et-M., C 37, plan).

hameau, commune de Blennes.

Villoiseau,

— Demeurant à Villeouaisel, 1487 (Arch. nat., S 3775a, doss. 5, n° 1).

— Villoisel, Villeoiseau, 1519 (Arch. S.-et-M., H 311, fol. 62 et 95).

ancien lieu habité, commune de Sablonnières.

Villon (Le),

— 1811 (Cadastre).

lieu dit, commune de Remauville.

Villotte (La),

— 1766 (Arch. nat., S 2001).

— 1831 (Cadastre).

lieu dit, commune de Bannost.

Villotte (La),

— La Vilete, 1275 (Longnon, I, p. 350).

— La Villotte en Champagne, Les Verlottes, 1605 (Min. not. Montereau).

— La Villotte, 1606 (Arch. nat., S 2002).

— Les prés de la Villotte, 1810 (Cadastre).

lieu dit, commune de Cannes.

Villotte (La),

— La Villotte, distant du grand chemin pierré d'environ deux traits d'arbaleste, 1528 (Arch. S.-et-M., H 481).

— Le bois de la Vilotte, 1809 (Cadastre de Chailly-en-Brie).

ancien lieu dit, commune de Beautheil ou de Saint-Augustin.

Villotte (La),

— Les courtilz de la Villotte, 1417 (Arch. nat., S 5182b).

— La Villotte, 1488 (Arch. nat., S 5182b).

— La Villotte, 1548 (Arch. S.-et-M., H 698) et 1839 (Cadastre).

maison isolée, commune de Saint-Siméon.

Villuis,

— Villedois ou Villebois, xie siècle (Liber sacramentorum).

— Vileuis, 1191 [cop. xvie siècle] (Arch. Yonne, H 787, fol. 163).

— Vilois, vers 1201 (Longnon, I, 99).

— Parrochia et leprosi de Villois, 1218 (Arch. Yonne, H 787, fol. 172).

— Villoys, 1233 (Arch. hosp. Provins, H.-D. 4).

— Villehuys, vers 1240 (Longnon, I, 575p. 144).

— Vilehuis, 1249 (Rôles des fiefs, 94).

— Villa Louys, Villuis en Champagne, 1327 (Arch. nat., JJ 64, nos 361 et 433b).

— Villuys en Champagne, 1344 (Bibl. nat., Pièces orig. 1901, Maussigny 2).

commune, canton de Bray-sur-Seine.

En 1789, Villuis faisait partie de l'élection de Nogent-sur-Seine et de la généralité de Paris et suivait la coutume de Troyes. L'église paroissiale, sous le vocable de saint Martin, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Traînel ; le collateur en était l'archevêque de Sens.

Précédente Page 574 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays