Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Vosges

Dictionnaire du département : Vosges

Précédente Page 305 sur 462 Suivante

Nonfeys,

— Nunfai, 1182 (Doc. Vosg., IV, 95).

— G. Nomfehy, xviiie siècle (Cassini).

— Nonfeys ou les Rayeux, 1845 (Lepage).

— Grand Naufays, xixe siècle (serv. vic.).

— Nofays, 1889 (Chevreux et Louis).

hameau, commune de Padoux.

Nonville,

— Nunvilla, vers 1030 (Chartes de Cluny, IV, 42).

— Nunville, 1241 (arch. de la Meuse, B 256, fol. 40 v°).

— Nonville, 1254 (arch. des Vosges, viii H 4).

— Novilla, 1325 (arch. des Vosges, viii H 11).

— Nonvilla, 1402 (pouillés Trèves, p. 303).

— Noville, 1559 (arch. des Vosges, G 57).

— Monville, xviie siècle (Blaeuw).

canton de Monthureux-sur-Saône.

Nonville appartenait au bailliage de Darney Son église, dédiée à sainte Catherine, était du diocèse de Saint-Dié, doyenné d'Escles. La cure était à la collation du prieur de Relanges et au concours.

Nonzéville,

— ? Nontiavilla, xe siècle (Perrin, p. 702 ; l'abbé Didier-Laurent, dans les Mém. Soc. archéol. lorr., 1897, p. 361, a impr.).

— Nuntiavilla — D. de Lonzeville, 1293 (arch. des Vosges, G 633).

— Nonzeville, 1370 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 902, n° 28).

— Lonzeyville, 1370 (arch. des Vosges, G 250).

— Lonziville, 1381 (arch. des Vosges, G 752).

— Lonseville, 1451 (arch. des Vosges, G 633).

— Lonzainville, 1455 (arch. des Vosges, G 633).

— Lonzenville, 1488 (arch. des Vosges, G 633).

— Nozenville, 1541 (arch. des Vosges, G 531).

— Nonziville, 1572 (arch. des Vosges, G 633).

— Nonsiville, 1575 (arch. des Vosges, G 633).

— Nonzieville, 1656 (Sanson, Vosges).

— Nozéville, 1768 (pouillé Chatrian, p. 431).

canton de Bruyères.

La mairie de Nonzéville, qui s'étendait sur une partie de Destord, appartenait au bailliage de Bruyères. Au spirituel le lieu dépendait, comme aujourd'hui, de la paroisse de Destord.

Norbépaire,

— Narbeipaire, xive siècle (Bibl. nat., ms. nouv. acq. lat. 1546, p. 39).

— Nonepaire, 1594 (Alix, n° 428).

— Nerbépaire, xixe siècle (atl. port., sect. A).

village détruit, commune de Wisembach.

Norchat (Le),

— Le Norchat, la Vorcha, 1889 (Chevreux et Louis : deux art. distincts).

commune du Puid.

Nord-de-Lajau,

écart, commune d'Éloyes.

Norroy-sur-Vair,

— Nouverei, xie siècle (Cartul. de Molesme, I, 119).

— ? Noavium, 1116 (Hist. de Lorr., I, pr., 539).

— Noroy, 1179 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 13).

— Wido de Noreio, xiie siècle (Sehère : Mon. Germ., SS XII, 343).

— Nouroi, 1211 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 24 v°).

— Noeroi, 1226 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 27 v°).

— G. miles dictus de Noyray, 1242 (Doc. Vosg., X, 234).

— Nouroy, 1295 (arch. des Vosges, G 1825).

— Templarii de Noeroit, xiiie siècle (Bibl. nat., ms. Lorr. 971, fol. 10c v°).

— Noroit, 1325 (arch. des Vosges, viii H 11).

— De Noereyo prope Vittelum, 1402 (pouillés Trèves, p. 303).

— Eccl. de Noreto in decanatu de Vitello, 1429 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1286, fol. 162).

— Nourau, 1459 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 4377, fol. 4).

— Noueroy, avant 1466 (Longnon, Doc. Champ., II, 571).

— Noeroy, 1471 (Doc. Vosg., VIII, 90).

— Nourault, 1554 (arch. des Vosges, viii H 18, compte de l'an, fol. 14).

— Nourois, 1575 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 762, n° 18).

— Norrault, 1577 (Doc. Vosg., VIII, 161).

— Nourroy, 1594 (Alix, nos 1129 et 1159).

— Norrois, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 142).

— Nauroy sur Verre, 1737 (Arch. nat., Q. 1639).

— Norroy sur Verre, 1751 (édit).

— Noroy, Nogaretum, 1768 (pouillé Chatrian, p. 242).

canton de Bulgnéville.

Norroy-sur-Vair appartenait au bailliage de Bourmont. Son église, dédiée à saint Èvre, était du diocèse de Toul, doyenné de Vittel. La cure était à la collation du prieur de Relanges et au concours.

Nossoloup (Bois de),

— Bois de Nosoloup, xviiie siècle (Cassini).

commune de Vittel.

Nossoncourt,

— Nozuncort, avant 1164 (arch. de Meurthe-et-Moselle, H 599).

— Nozoncourt, 1182 (Doc. Vosg., IV, 75).

— Nozoncour, 1187 (Gall. chr., XIII, instr., 523).

— Nossoncort, 1291 (Wailly, n° 311).

— Nossoncourt, 1294 (arch. des Vosges, ii H 5, p. 184).

— Nosoncourt, 1295 (Bibl. nat., ms. lat. 9203, fol. 312).

— Nesoncort, 1297 (bibl. de Nancy, ms. 1788, p. 115).

— Bousoncourt, corr. Nousoncourt, 1390 (Doc. Vosg., I, 18).

— Nossoncuria, 1402 (pouillés Trèves, p. 295).

— Noussencourt, 1420 (arch. de la Moselle, 306G 5, fol. 129).

— Nossoncour, 1656 (Sanson, Port).

canton de Rambervillers.

Nossoncourt appartenait au bailliage de Lunéville ; il était le chef-lieu d'un ban faisant partie du temporel de l'évêché de Metz et qui comprenait, outre Nossoncourt, Anglemont, Bazien, Ménarmont, Ménil-sur-Belvitte, Sainte-Barbe (cf. ord. du 10 mars 1819, intér.), et, au moins à la fin du xive siècle et au début du xve, Vaxainville (Meurthe-et-Moselle). L'église de Nossoncourt, dédiée à saint Martin, était du diocèse de Nancy, district de Lunéville, canton de Deneuvre. La cure était à la collation de l'abbé de Senones.

Précédente Page 305 sur 462 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays