Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Vosges

Dictionnaire du département : Vosges

Précédente Page 351 sur 462 Suivante

Rainville,

— ? Tertiam partem Radalli villæ, 1044 (Hist. de Lorr., I, pr., 417).

— A. de Ratanevilla, Redinevilla, xie siècle (Mém. Soc. archéol. lorr., 1897, p. 366).

— Ramovilla, xie siècle (Mém. Soc. archéol. lorr., 1897, p. 356 : le ms. porte Rainovilla).

— Rainville, 1179 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 12).

— Nicholaus de Riniville, 1195 (Doc. Vosg., X, 162).

— Letoldus de Rinvilla, xiie siècle (Sehère : Mon. Germ., SS XII, 342).

— Rienvile, 1264 (Doc. Vosg., IX, 1re p., 30).

— Nicholaus miles de Rainville, 1283 (arch. des Vosges, G 2374).

— Rainville la Grange, xiiie siècle (Bibl. nat., ms. nouv. acq. lat. 2542, n° 62).

— Raville, 1297 (Wailly, n° 358).

— Reinville, 1354 (Bibl. de l'Ars., ms. 1006, fol. 52 v°).

— Reinvilla, Rienvilla, 1402 (pouillés Trèves, p. 302).

— Jannette de Rinville, 1408 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 886, n° 27).

— Ranville, 1459 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 4377, fol. 5).

canton de Châtenois.

Rainville appartenait au bailliage de Neufchâteau : outre la seigneurie de S.A., on y distinguait, en 1628, la seigneurie de Dommartin et celle de l'abbaye de l'Étanche (fiefs Vosges, p. 67). Son église, dédiée à saint Marcel, était du diocèse de Toul, archidiaconé de Vosges, doyenné de Châtenois. La cure était à la collation de l'abbesse de l'Étanche. Il y avait au milieu du village une chapelle sous l'invocation de sainte Anne.

Rairant (Le),

— Bairan, 1854 (Lepage).

— Rayran, 1889 (Chevreux et Louis).

moulin, commune de Gerbépal.

— Cf. Royerant (Le).

Raité (Au),

— Au Raittel, 1593 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 2510, fol. 22 v°).

— Aux Raitiers, 1825 (état. de sect., D).

écart, commune de Vecoux.

Ralets (Les),

ferme, commune de Saulxures-sur-Moselotte (Lepage).

Ralles (Les),

écart, commune de Fresse-sur-Moselle.

Ralles (Les),

écart, commune des Poulières.

Ramanxard (Bois du),

commune du Val-d'Ajol.

Ramaux (Aux),

cense, commune du Syndicat.

Rambas (Le),

— Rambach, 1889 (Chevreux et Louis).

écart, commune du Valtin.

Rambaville,

— Rambeville, 1518 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 700, n° 27).

— Remberville, 1708 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 11725).

— Ramberville, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 209).

— Rambaville, Rembaville, 1845 (Lepage : deux art. distincts).

hameau, commune de Corcieux.

Rambecourt,

ancienne grange à Gérardmer, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 175).

Ramberchamp,

— Rambechamps, 1593 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 2510, fol. 31 v°).

— Ramberchamp, 1768 (Arch. nat., Q1 1634).

ferme, commune de Gérardmer.

Rambermoulin,

— Le prey de Rambermelin, 1417 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1286, fol. 64 v°).

ancien lieu dit en la paroisse de Docelles.

Rambervillers,

— Ramberti villa, 1139 (Gall. chr., XIII, instr., 498).

— Ecclesiam Rambertivillaris, 1152 (Bibl. nat., ms. lat. 9203, fol. 540).

— Ranbervilers, avant 1164 (arch. de Meurthe-et-Moselle, H 599).

— Welfo de Ramberviler, avant 1164 (arch. de Meurthe-et-Moselle, H 332).

— Rambertviler, avant 1166 (arch. de Meurthe-et-Moselle, H 599).

— Remberviller, 1187 (Gall. chr., XIII, instr., 523).

— Ramberviller, 1192 (arch. de Meurthe-et-Moselle, H 332).

— Rambervileir, 1198 (Autrey, doss. 9).

— E. de Rambertiviler, 1222 (bibl. de Nancy, ms. 1788, p. 71).

— Ecclesia de Robertovillario, 1250 (Bibl. nat., ms. lat. 9202, fol. 70).

— Rambeviller, 1291 (Mettensia, IV, 36).

— Rambeavilleir, 1293 (Mettensia, IV, 21).

— Ranberti Villare, xiiie siècle (Richer de Senones : Mon. Germ., SS XXV, 313).

— Rambevilleir, 1315 (bibl. de Nancy, ms. 1788, p. 195).

— Rambervilleir, Rembervilleir, 1352 (Mettensia, IV, 93).

— Rambervillers, 1377 (arch. des Vosges, G 404).

— Rambervillier, 1396 (Mettensia, IV, 461).

— Rembervillier, 1396 (Mettensia, IV, 460).

— Ramprehtwilre, 1396 (Rappoltst. Urk., II, 383).

— Ranpoltzwilre, 1396 (Rappoltst. Urk., II, p. 426).

— Raibaviller, 1412 (arch. des Vosges, G 653).

— Rampprechtzwiler, 1416 (Rappoltst. Urk., III, 100).

— Raimbeviller, 1455 (arch. des Vosges, G 633).

— Rambertvillare, 1461 (Mettensia, IV, 137).

— Rambevillay, xve siècle (arch. des Vosges, G 168).

— Rembervillers, 1790 (proc.-verb.).

— Ramberviller, an ii (état).

chef-lieu de canton, arrondissement d'Épinal.

Rambervillers était le chef-lieu d'une mairie du temporel de l'évêché de Metz, qui s'étendait sur Autrey, Bru, Doncières, Housseras, Jeanménil, Roville et Saint-Benoît [-la-Chipotte] (cf. ordonn. du 10 mars 1819, intér.). La châtellenie de Rambervillers ayant été cédée en souveraineté à la Lorraine par l'article XIII du traité du 21 janvier 1718, devint une prévôté bailliagère seigneuriale, dont les cas privilégiés seuls appartenaient au bailliage de Lunéville. Après l'édit de 1751, Rambervillers continua d'appartenir au bailliage de Lunéville. Son église, dédiée à sainte Libaire, était du diocèse de Saint-Dié, doyenné de Bruyères. La cure était à la collation de l'abbé de Senones et au concours.

Précédente Page 351 sur 462 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays