Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Vosges

Dictionnaire du département : Vosges

Précédente Page 374 sur 462 Suivante

Rouvet (Le),

— Rouvey, 1768 (pouillé Chatrian, p. 315).

bois, commune de Dommartin-sur-Vraine.

Rouvres (Ruisseau de),

affluent de gauche du Val d'Aro, communes de Dombasle-en-Xaintois, de Rouvres-en-Xaintois, de Baudricourt et de Domvallier.

Rouvres-en-Xaintois,

— Ruver, 1109 (Doc. Vosg., X, 16).

— Rouvres, 1148 (Doc. Vosg., X, p. 98).

— Roure, 1148 (Doc. Vosg., IX, 1re p., 17).

— Ruvrum, 1187 (Doc. Vosg., X, 145).

— Rivirum, corr. Ruvrum, xiie siècle (Sehère : Mon. Germ., SS XII, 347).

— Rowre on Sainctoix, 1239 (Doc. Vosg., X, 229).

— Rouvre en Seintois, 1261 (arch. de Meurthe-et-Moselle, G 226).

— Ecclesia de Rovra en Saintois, 1299 (arch. de Meurthe-et-Moselle, G 226).

— Rovvre en Sainttois, 1332 (Doc. Vosg., XI, 369).

— Rouves en Saintois, 1393 (arch. de Meurthe-et-Moselle, G 226).

— Rouve on Sanctoix, 1398 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 616, n° 3).

— Rovvra, Rovva en Sainctoix, 1402 (pouillés Trèves, p. 300).

— Rowre en Saintoix, 1426 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 4376, fol. 1 v°).

— Rowre in Sancto Tecto, 1427 (Doc. Vosg., X, 229).

— Rouvre on St Toy, 1436 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1287, fol. 178).

— Rowe en Sainctoix, 1439 (Doc. Vosg., III, 97).

— Rouvre on Saintoix, 1463 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 4377, fol. 5 v°).

— Rouvre en Sainctès, avant 1466 (Longnon, Doc. Champ., II, 571).

— Rouvres en Syonctois, 1540 (Arch. nat., T 1704).

— Ecclesia Sancti Eliphii in Sanctesio, 1552 (arch. de Meurthe-et-Moselle, G 226).

— Roux on Sainctois, 1622 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 811, n° 92).

— Rouvre en Xaintois, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 136).

— Rouvre en Saintois, Ruvera in Sanctesio, 1768 (pouillé Chatrian, p. 471).

canton de Mirecourt.

Rouvres-en-Xaintois appartenait au bailliage de Mirecourt. On y distinguait deux seigneuries, la grande et la petite, cette dernière domaniale. L'église, dédiée à saint Élophe, était du diocèse de Toul, doyenné de Porsas. La cure était à la disposition de l'évêque de Toul, et plus anciennement à la collation du chapitre de Brixey.

Rouvres-la-Chétive,

— Medietatem ecclesiæ de Roverio, 1044 (Hist. de Lorr., I, pr., 418).

— Rouvrs, Rouvre, 1083 (Mettensia, VI, 162).

— Roverum, 1116 (Hist. de Lorr., I, p. 539).

— Roure, 1148 (Hist. de Lorr., II, pr., 332).

— Rouve, 1176 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 10 v°).

— Roneio, pour Rovero, 1188 (Hist. de Lorr., II, pr. 398).

— Rouva, 1226 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 25 v°).

— Rore, 1256 (Doc. Vosg., IV, 62).

— Rouvre lés Chatenois, 1281 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 37).

— Rouvre près la Taiche, corr. Tainche, 1285 (Dom Calmet, Hist. de la Mais. du Châtelet, pr., p. 6).

— Rovera, Rouvra Castiva, 1402 (pouillés Trèves, p. 302).

— Rowra Misera, 1402 (pouillés Trèves, p. 323).

— Rouvre la Chaptive, 1435 (arch. des Vosges, vi H 9).

— Rowre la Chaitive, 1465 (arch. des Vosges, vi H 10, fol. 71).

— Rouvre la Chetive, avant 1466 (Longnon, Doc. Champ., II, 571).

— Rouvre la Chestive, 1491 (arch. des Vosges, xx H 70).

— Rouvre la Chastive, 1523 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 759, n° 42).

— Rowe, 1532 (Arch. nat., T 1704).

— Rouve la Chestifve, 1594 (Alix, n° 125).

— Ruvera misera, 1768 (pouillé Chatrian, p. 321).

— Rouvre la Chative, xviiie siècle (Cassini).

canton de Châtenois.

Rouvres-la-Chétive appartenait au bailliage de Neufchâteau. Son église, dédiée à saint Martin (auj. saint Maurice), était du diocèse de Toul, doyenné de Châtenois. La cure était à la collation de l'abbé de Saint-Epvre de Toul.

Rouxy (Au),

— Roncy, 1845 (Lepage).

ferme, commune de Tendon.

Roval (Le),

écart, commune de la Bresse.

Rovauche (La),

hameau, commune du Ménil.

Rové,

écart, commune de Lusse.

Rovémont,

— En Roveymont, finaige de Clevessey, 1555 (arch. des Vosges, G 495).

— Rualmont, 1594 (Alix, n° 308).

lieu dit, commune de Clefcy.

Rovémont,

— La montagne de Rovemont, 1580 (arch. des Vosges, G 548).

— Robémont, 1753 (Durival).

hameau, commune de Plainfaing.

Roville-aux-Chênes,

— Apud Rodulfivillam, xie siècle (Mém. Soc. archéol. lorr. 1897, p. 384).

— Roville au Chelne, 1396 (Mettensia, IV, 163).

— Roville au Chasne, 1396 (Mettensia, IV, p. 461).

— Roville au Chesne, 1433 (Mettensia, IV, p. 458).

— Rovilla ad Quercus, 1768 (pouillé Chatrian, p. 157).

— Ronville aux Chesnes, 1656 (Sanson, Port).

canton de Rambervillers.

375Après avoir fait partie de la châtellenie de Rambervillers, Roville-aux-Chênes fut placée par l'édit de 1751 dans le bailliage de Lunéville. Son église, dédiée à saint Remi, était du diocèse de Nancy, district de Charmes, canton de Gerbéviller. La cure était à la collation du seigneur du lieu.

Précédente Page 374 sur 462 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays