Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Vosges

Dictionnaire du département : Vosges

Précédente Page 400 sur 462 Suivante

Sauley (Les),

écart, commune de Portieux.

Saulget (Le),

ancien fief à la Rosière, commune de la Chapelle : érigé le 10 août 1736.

Saulniers (Les),

— Le Saunier, 1908 (Ann. Vosg.).

hameau, commune de Trémonzey.

Saulrup,

— En Saulrup, 1601 (Doc. Vosg., IV, 135).

écart, commune de Coussey (Cassini).

Saulveu,

ancien lieu dit à Ménil-en-Xaintois, 1330 (Doc. Vosg., XI, 359).

Saulveux,

ancien lieu dit au finage de Lamarche : l'établissement d'un moulin y fut autorisé en 1605 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 754, n° 52).

Saulx,

— Sal, 1417 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 2286, fol. 60 v°).

— Salt, 1432 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1287, fol. 39 v°).

— Sauel, vers 1597 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 2501, fol. 9 v°).

— Saulx, 1593 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 2510, fol. 20).

— Saux, 1682 (arch. du Doubs, B 3214).

— Saux ou Sault, 1753 (Durival).

hameau, commune de Rupt-sur-Moselle.

Saulxures-lès Bulgnéville,

— Apud Salsuras, avant 1124 (Mettensia, VI, 259).

— Saxuriis, 1150 (Gall. chr., XIII, instr., 505).

— Sassures, 1204 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 20).

— Theoderico de Salsure, avant 1205 (arch. des Vosges, xvi H 1, p. 241).

— Sauxuriis, 1211 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 759, n° 100).

— Sacsures sub Chastineio, 1215 (arch. des Vosges, xx H 4).

— In nova villa nostra de Sausures, 1226 (acte de Math. II : bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 27 v°).

— Saussures, 1333 (Bibl. nat., ms. fr. 11823, fol. 190).

— De Sauxurus cum Bullignevilla, 1402 (pouillés Trèves, p. 303).

— Sauxures devant Buligneville, 1449 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 613, n° 31).

— Sausures devant Bulligneville, 1457 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 613, n° 35).

— Sauxures, Sauxure, 1504 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 759, n° 100).

— Saulxures, 1594 (Alix, n° 1147).

— Sausure, 1707 (arch. de la Meuse, B 3034).

— Saulxures lès Bulgneville, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 143).

— Sauxure lez Bulgneville, xviiie siècle (Cassini).

— Sauxurres, 1790 (pr.-verb.).

— Saulxuges-les-Bulqueville, an ii (état).

canton de Bulgnéville.

Saulxures-lès-Bulgnéville appartenait au bailliage de Bourmont. Son église, dédiée à saint Martin, était annexe de Bulgnéville ; antérieurement au démembrement du diocèse de Toul elle était le siège d'une cure du doyenné de Vittel.

Saulxures-sur-Moselotte,

— Widricus Salsuriensis, 1152 (Martène et Durand, Ampliss. coll., VII, 74).

— Saxures, 1288 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. lat. 2542, n° 43).

— Sauxures, Sauxueres, xive siècle (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 876, n° 109, fol. 4 v°).

— De Sauzuriis, Sauxuriis, 1402 (pouillés Trèves, p. 298).

— De Saxuriis, 1414 (Bibl. nat., ms. nouv., acq. fr. 1286, fol. 19).

— Salsures, 1428 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1286, fol. 156 v°).

— Sassures, 1430 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. fr. 1287, fol. 10 v°).

— Saulsure, 1518 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 500, n° 22).

— Saulxures, xvie siècle (arch. de la Meuse, B 353, fol. 209 v°).

— Saussure, … fait partie de la communauté de la Poirie, ban de Vagney, 1711 (Bibl. nat., ms. fr. 11806, p. 178).

— Salsuriæ, 1768 (pouillé Chatrian, p. 419).

— Saulxure, 1779 (Durival, III, 378).

— Saussure en Vôges, xviiie siècle (Cassini).

— Sauxurres, 1790 (pr.-verb.).

chef-lieu de canton, arrondissement d'Épinal [Remiremont].

Saulxures appartenait an bailliage de Remiremont. Son église, dédiée à saint Prix, était du diocèse de Saint-Dié, doyenné de Remiremont. La cure était à la collation du chapitre de Remiremont et au concours.

Saulxuron (Au),

écart, commune du Ménil.

Saune (La),

écart, commune d'Uzemain.

Saurifaing,

écart, commune de Thiéfosse.

Saurupt (Bois de),

— Le bois de Saulrux, 1601 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 886, n° 78).

— La Saurupt, 1737 (Arch. nat., Q1 1539).

— Bois de la Saulrue, xviiie siècle (Cassini).

— Rupt du Vaux, xviiie siècle (Cassini).

— Rau de Saudrupt, xixe siècle (serv. vic.).

— Ru du Veau, 1887 (Bailly, p. 57, n° 9).

communes de Jubainville et de Maxey-sur-Meuse.

Ce bois doit son nom à un affluent de dr. de la Meuse, qui arrose le territ. de Maxey-sur-Meuse.

Saurupt,

— Lou ruy de Sourru, 1351 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 810, n° 18).

— La neufve moictresse de Solrup, Solruz, 1633 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 811, n° 106).

ferme, commune d'Harol ; donne son nom à un bois qui s'étend sur le territoire de Damas-et-Bettegney, et à un ruisseau, affluent de gauche de la Gitte, qui arrose les territoires d'Harol, de Ville-sur-Illion et de Damas-et-Bettegney sur un parcours de 5 kilomètres.

Précédente Page 400 sur 462 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays