Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Vosges

Dictionnaire du département : Vosges

Précédente Page 406 sur 462 Suivante

Senets (Les),

ferme, commune de Sapois.

Senneçon,

ferme, commune de Senones.

Senones,

— Senonensis monasterii, 938 (Gall. chr., XIII, instr., 403).

— In loco Senonico dicto, 948 (Gall. chr., XIII, instr., col. 454).

— Senonias in partibus Vosagi, xe siècle (Vita Johannis Gorziensis ; Mon. Germ., SS IV, 355).

— Senoniensis cœnobii abbas, 1000 (Gall. chr., XIII, instr. 461).

— Apud Senonos, 1125 (Hist. de Lorr., I, pr., 271).

— Datum Senoniæ, 1126 (Gall. chr., XIII, instr. 490).

— Bannus Senonensis, 1172 (Déf. de l'égl. de Toul, p. 17).

— Abbas de Senones, 1187 (bibl. de l'Ars., ms. 1066, fol. 18).

— Abbate Senonacensi, xiie siècle (Hist. de Lorr., I, pr., 571).

— Senoines, 1238 (Musée des arch. dép., p. 135).

— Apud Senonem, 1239 (Bibl. nat., ms. lat. 9202, fol. 435).

— Li bans de Senone, 1261 (arch. des Vosges, ii H 5, p. 118).

— Senones, 1268 (Wailly, n° 119).

— Sennoines, 1291 (bibl. de Nancy, ms. 1788, p. 89).

— Senoyne, Senoie, 1304 (Bibl. nat., ms. lat. 9202, fol. 141 v° et 142).

— Zenoinnes, 1302 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 488, n° 11).

— Cenoinnes, 1309 (Bibl. nat., ms. nouv. acq. lat. 2531, n° 83).

— Senoinnes, 1313 (Bibl. nat., ms. lat. 9202, fol. 148).

— Scennoines, 1351 (bibl. de Nancy, ms. 1788, p. 321).

— Senonne, 1402 (pouillés Trèves, p. 295).

— Senone, 1434 (arch. des Vosges, G 405).

— Prévosté et mairie du Val de Senonne, 1566 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B. 9027, fol. 35).

— Abt des closters Senens, 1572 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 488, n° 46).

chef-lieu de canton, arrondissement de Saint-Dié.

Senones appartenait à la principauté de Salm ; il était le chef-lieu d'une circonscription dite Val de Senones, qui comprenait en outre Belval, Chatas, Grandrupt, Ménil, le Mont, Moussey, la Petite-Raon, le Puid, Saint-Stail, le Saulcy, le Vermont et Vieux-Moulin. La cure dont dépendait Senones avait son siège en l'église champêtre Saint-Maurice, située sur le territoire de Vieux-Moulin, et desservie par un religieux de l'abbaye. Cette cure régulière était exempte et formait enclave dans le diocèse de Saint-Dié ; les patrons de la paroisse actuelle de Senones sont les saints Gondelbert et Maurice.

Senonges,

— Senoneas, Senongas, Sononias, xe siècle (Perrin, p. 695, 696, 702).

— Alodium de Senungis, 1094 (Hist. de Lorr., 1re éd., I, pr., 499).

— Robertus de Senonis, xiie siècle (Sehère : Mon. Germ., SS XII, 329).

— Senonges, 1257 (arch. des Vosges, viii H 51).

— Seinnonges, 1324 (arch. des Vosges, viii H 51).

— Cenonges, 1333 (arch. de Meurthe-et-Moselle, B 833, n° 21).

— Senonge, 1337 (arch. des Vosges, G 1291).

canton de Darney.

La mention Liber Sancti Vincentii Sonegiensis, qui se lit sur le ms. lat. 15521 de la Bibl. nat., et qu'on a cru pouvoir rapporter à l'« église de Senonges, diocèse de Toul » (L. Delisle, Le Cabinet des mss., II, 416) vise en réalité la collégiale Saint-Vincent de Soignies (Belgique, Hainaut), et le nom du copiste de ce ms., Robertus de Thenis, doit vraisemblablement s'entendre : « Robert de Tirlemont ».

Senseaux (Les),

écart, commune de Fontenay.

Sente-des-Pélerins (La),

lieu dit, commune de Rouvres-en-Xaintois.

Sentier-des-Morts,

lieu dit, commune de Soncourt.

Sentier-des-Prêtres (Le),

lieu dit, commune de Viviers-le-Gras.

Sentier-Royal (Le),

cense, commune de la Houssière.

Sentinelle (La),

ferme, commune du Val-d'Ajol.

Précédente Page 406 sur 462 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays