Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Yonne

Dictionnaire du département : Yonne

Précédente Page 115 sur 166 Suivante

Saint-Jean,

autrefois fief à manoir, commune d'Égriselles-le-Bocage, avec siége de prévôté ressort. au baillage de Sens ; aujourd'hui détruit.

Saint-Jean,

moulin, commune de Thizy.

Saint-Jean (Forêt de),

communes d'Anstrude, d'Étivey, d'Athie, etc.

Voy. Granges-aux-Bateiz (Bois des).

Saint-Jean-des-Bons-Hommes,

— Les Bons-Hommes de Notre-Dame-de-Plausse, 1432 ;

Prieuré Saint-Jean des Bons-Hommes de Plausse, 1513 ;

Prieuré Saint-Jean (f. Vieupou).

— Les Bons-Hommes de Plauche, 1543 ;

les Bons-Hommes, 1679, métairie (rôles des feux du baill. d'Avallon ; arch. de la Côte-d'Or).

ferme, commune de Sauvigny-le-Bois, autrefois prieuré dép. du prieuré de Vieupou (Chartreux), fondé en 1210.

Saint-Jean-lez-Sens,

— Sancti Johannis ecclesia, 847 (cart. gén. de l'Yonne, I, 54).

aujourd'hui l'Hôtel-Dieu, autrefois abbaye d'hommes, ordre de saint Augustin, à partir du xii e siècle.

Saint-Julien-du-Sault,

— Sanctus Julianus, 1130 (abb. de Vauluisant).

— Sanctus Julianus de Salice, 1170 (cart. gén. de l'Yonne, II, 226).

— Sanctus Julianus de Saltu, 1156 (cart. gén. de l'Yonne, I, 538).

— Sainct Julien du Sault, châtellenie, 1486 (arch. de Sens).

arrondissement de Joigny.

— C'était une des principales terres de l'archevêché de Sens. L'archevêque Guy y fonda une église collégiale de Saint-Pierre au xii e siècle ; elle fut supprimée en 1773 et son revenu uni à la cure.

Sainte-Langueur (Chapelle Notre-Dame de),

commune de Sormery ; aujourd'hui détruite.

Saint-Laurent,

tuilerie, commune de Bagneaux.

Saint-Laurent,

maison isolée, commune de Prunoy.

Saint-Laurent,

chapelle, commune de Saint-Bris, au levant, en dehors de la ville.

— 1725 (plan, f. de l'abb. de Pontigny, dont elle dépendait). — Auj. détruite.

Saint-Lazare,

chapelle, commune de Coulangeron ; en ruines.

Saint-Léger,

chapelle, commune de Domats.

— 1410, détruite depuis longtemps (pouillé de Sens, 1695, p. 173).

Saint-Léger-de-Foucheret,

— Sanctus Leogarius de Morvenno, 1103 (cart. gén. de l'Yonne, II, 40).

— Sanctus Leodegarius de Fochereto, 1200 (abb. de Reigny).

— Saint-Légier-dou-Foucheroy, xiv e siècle (abb. de Reigny).

— Saint-Legier-de-Foucheray, 1537 (ém. Montmorency-Robeck).

— Saint-Léger-des-Fourgerets, 1627 (règlement des forêts de la maîtrise de Semur).

canton de Quarré-les-Tombes.

Saint-Léger-de-Foucheret était, avant 1789, du dioc. d'Autun, de la prov. de Bourgogne et du baill. d'Avallon.

Saint-Léonard,

chapelle, commune de Béon, 1465 (pouillé de Sens, 1695, p. 173) ; aujourd'hui détruite.

Saint-Louis,

château, commune de Villeneuve-les-Genêts.

Saint-Loup,

maison isolée, commune de Tonnerre.

Saint-Loup (Forêt de),

— Sancti Lupi foresta, vers 1148 (cart. gén. de l'Yonne, II, 67).

commune de Brienon.

Saint-Loup (Forêt de),

— Sancti Lupi nemus, 1146 à 1169 (cart. gén. de l'Yonne, I, 417).

commune de Vareilles, près du hameau des Vallées.

Saint-Loup-d'Ordon,

— Sanctus Lupus de Ordone, 1256 (abb. Saint-Jean de Sens, prieuré de Cudot, bibl. de Sens).

— Saint-Loup-d'Ordon, 1495, seigneurie au chap. de Sens, qui l'aliéna en 1563 (f. du chap.).

canton de Saint-Julien-du-Sault.

Saint-Loup-d'Ordon était, avant 1789, du dioc. de Sens et de la prov. de l'Île-de-France, prévôté ressort. au baill. de Sens et fief relevant de l'archev. de cette ville.

Saint-Loup-le-Petit,

— Sanctus Lupus Parvus (parochia), 1296 (abb. Sainte-Colombe de Sens, L. de Saint-Denis).

— Sanctus Lupus infra Sanctum Dyonisium, xvi e siècle (pouillé du dioc. de Sens).

— La ville de Saint-Loup-le-Petit-lez-Sens, 1399 (abb. Sainte-Colombe).

commune de Saint-Denis-près-Sens.

— Au xvii e et au xviii e siècle, climat de Saint-Loup-le-Petit, tenant au grand chemin (abb. Sainte-Colombe).

Saint-Lupien,

chapelle, commune de Plessis-Saint-Jean, à 400m au-dessus du hameau de la Garenne ; aujourd'hui détruite.

Sainte-Magnance,

— Sanctæ Magnentiæ ecclesia, 1139 (cart. gén. de l'Yonne, I, 343).

— Sancta Maignantia, xiv e siècle (pouillé du dioc. d'Autun).

— Sainte-Maignance, 1472 (compte du chap. d'Avallon).

canton de Quarré-les-Tombes.

— Saint-Pierre-sous-Cordois était le nom primitif de Sainte-Magnance. Ce lieu reçut son nouveau nom depuis que le corps de sainte Magnance, dame romaine qui mourut en accompagnant le corps de saint Germain d'Auxerre, rapporté de Ravenne en 448, y fut inhumé.

Saint-Marc,

chapelle, commune de Chastenay, dép. du hameau des Granges ; anc. maladrerie réunie à l'Hôtel-Dieu d'Auxerre.

Saint-Marc,

chapelles, communes de Chéroy et de Moutiers ; aujourd'hui détruites.

Saint-Marc,

chapelle, commune de Leugny.

Saint-Marc,

— Saint-Marc, 1552 (chap. de Châtel-Censoir).

ferme, commune de Merry-sur-Yonne.

Précédente Page 115 sur 166 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays