Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Le projet :: L'entreprise éditoriale

L'entreprise éditoriale

La collection des Dictionnaires topographiques départementaux est une entreprise éditoriale du Comité des travaux historiques et scientifiques, organisme d’État créé sous la Monarchie de juillet aux fins de développer la recherche, notamment historique, via la publication de documents inédits.

Un projet à
l'échelle nationale

Son lancement officiel remonte à l’année 1859 : cette année-là, l’historien et membre du Comité Léopold Delisle publiait dans la Revue des sociétés savantes des départements un rapport sur « le plan d’un dictionnaire géographique de la France ancienne et moderne ». Alors que la science historique commençait à se pratiquer de façon méthodique, il s’agissait de doter les savants d’un outil de travail pour l’étude de l’histoire, de la géographie et de la topographie anciennes des provinces françaises. L’ambition était dès l’origine nationale : c’est un – et un seul – dictionnaire que le Comité entendait alors initier, sorte de pendant scientifique du Dictionnaire des postes. En raison de la longueur prévisible de l’entreprise, l’on opta toutefois rapidement pour le principe d’une publication par livraison – un Dictionnaire par département, l’ensemble devant être couronné par un index des anciens noms de lieux de la France entière.

Ce sont aujourd’hui
trente-cinq départements qui sont couverts

Les débuts furent prometteurs : pas moins de dix-neuf dictionnaires parurent entre 1861 et 1884, dus principalement aux archivistes départementaux, parfois à d’autres érudits, correspondants locaux du Comité. Le mouvement se poursuivit à un rythme plus modéré, à raison de deux à quatre dictionnaires par décennie jusqu’aux années 1920, les derniers volumes publiés étant ceux de la Sarthe et de la Seine-et-Marne (années 1950), de la Seine-Maritime (années 1980) et, dernier en date, celui de la Saône-et-Loire (2008). Ce sont aujourd’hui trente-cinq départements qui sont couverts, représentant plus du tiers du territoire national métropolitain.

L’on peut légitimement trouver ce taux insuffisant ; c’est que la réalisation d’un Dictionnaire topographique est une œuvre de longue haleine, reposant sur le dépouillement de masses documentaires considérables. Du reste, l’apport du Comité des travaux historiques et scientifiques ne se limite pas aux seuls volumes publiés par ses soins. En lançant son projet de « dictionnaire géographique de la France ancienne et moderne », le Comité proposait en effet, pour la collecte et le classement des noms de lieux anciens, un cadre, un modèle dont purent s’emparer par la suite les érudits désireux de constituer des corpus de toponymie historique : nombre de leurs travaux reprennent, sinon les normes de présentation typographique, du moins l’esprit de la collection « officielle » des Dictionnaires topographiques. Il est à espérer que le présent outil de recherche numérique, non content de redonner une seconde vie aux volumes édités par le CTHS, contribue en outre à stimuler l’élaboration, avec les outils et les moyens qui sont ceux de notre époque, de nouveaux recueils toponymiques.

 



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays