Les ostraca de Narmouthis dans le contexte du bilinguisme gréco-égyptien de l’époque romaine
2015
Ana Isabel BLASCO TORRES

Extrait de : "Contacts, conflits et créations linguistiques (édition électronique)"
Sous la direction de Guylaine BRUN-TRIGAUD
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nîmes, 2014

Ana Isabel BLASCO TORRES, Christel FREU, Michel CHRISTOL, Michel BANNIARD, Jean-Loup LEMAITRE, Marie Rose BONNET, Gabriel AUDISIO, Bernard THOMAS, Régis BERTRAND, Hervé TERRAL, Marie-Jeanne VERNY, Marie-Noële DENIS, Houssine SOUSSI, Claire TORREILLES, Jean-Roger WATTEZ, Serge LUSIGNAN, Camille DESENCLOS, Annie LAGARDE FOUQUET, Annette NOGARÈDE, Regina POZZI, Isabelle-Rachel CASTA, Pascal SEMONSUT, Michel A. RATEAU
2015
p. 11-18
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Les archives de Narmouthis, découvertes pendant la campagne de fouilles dirigées par A. Vogliano à Médinet Madi (Égypte) en 1938, contiennent à peu près 1500 ostraca rédigés en égyptien et en grec. Malgré l’existence d’autres archives bilingues en Égypte, les ostraca de Narmouthis sont exceptionnels en raison du grand nombre de textes conservés, de la diversité des types de textes qu’ils contiennent (documents juridiques et administratifs, ordres, exercices scolaires et règles de comportement, comptes et enregistrements, notes cadastrales, notes adressées à une ou à plusieurs personnes, textes astrologiques,... ) et de la variété des langues et des écritures présentes dans les ostraca (grec, égyptien hiéroglyphique, égyptien hiératique, égyptien démotique et « copte ancien »). Dans ce travail, nous abordons la problématique de ces documents dans le contexte du bilinguisme gréco-égyptien de l’époque romaine.