Les mutations de l’identité dans la cité de Nîmes à l’époque romaine (Ier siècle av. J.-C. – IIIe siècle ap. J.-C.)
2015
Michel CHRISTOL

Extrait de : "Contacts, conflits et créations linguistiques (édition électronique)"
Sous la direction de Guylaine BRUN-TRIGAUD
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nîmes, 2014

Ana Isabel BLASCO TORRES, Christel FREU, Michel CHRISTOL, Michel BANNIARD, Jean-Loup LEMAITRE, Marie Rose BONNET, Gabriel AUDISIO, Bernard THOMAS, Régis BERTRAND, Hervé TERRAL, Marie-Jeanne VERNY, Marie-Noële DENIS, Houssine SOUSSI, Claire TORREILLES, Jean-Roger WATTEZ, Serge LUSIGNAN, Camille DESENCLOS, Annie LAGARDE FOUQUET, Annette NOGARÈDE, Regina POZZI, Isabelle-Rachel CASTA, Pascal SEMONSUT, Michel A. RATEAU
2015
p. 31-38
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La richesse de l’épigraphie locale, tant dans la ville de Nîmes que dans le territoire dépendant, permet d’engager avec des données suffisantes des enquêtes sur la dénomination des personnes. Dans cette cité de droit latin, remodelée par Auguste, la partie de la population qui ne dispose pas encore du droit de cité romaine se caractérise par une latinisation précoce de l’anthroponymie, élément essentiel de l’identité.