Au cœur des contacts linguistiques du Midi gaulois : langue et écriture paléohispaniques
2015
Coline RUIZ DARASSE

Extrait de : "Écriture et communication (édition électronique)"
Sous la direction de Dominique BRIQUEL et Françoise BRIQUEL CHATONNET
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques
Jacques MONTREDON, Jean LAFITTE, Olga POPOVA, Dominique BRIQUEL, Coline RUIZ DARASSE, Françoise BRIQUEL CHATONNET, Chérif SINI, Carole ROCHE-HAWLEY, Roland ÉTIENNE, Virginie VIGNON, Nicole PRADALIER
Paris, Éditions du CTHS
2015
p. 58-65
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Le semi-syllabaire paléohispanique dans sa variante levantine se retrouve, entre le Ve et le Ier siècle avant J.-C., sur tout le littoral méditerranéen de la péninsule Ibérique et jusque dans le Languedoc gaulois. Cette écriture connaît un essor important auprès des populations locales au moment de la colonisation romaine. L’étude de l’anthroponymie ibérique, celtique, latine et autre conservée dans les inscriptions paléohispaniques du Nord-Est de l’Espagne et du Sud-Ouest de la Gaule, notamment publiées dans les Monumenta Linguarum Hispanicarum, fournit des informations primordiales sur les contacts à l’œuvre au cours de la protohistoire récente. Cette communication visera à mettre en lumière ces contacts en spécifiant la nature des pratiques graphiques en usage. Le caractère véhiculaire probable de la langue ibérique est à préciser : doit-on penser à des populations ibères implantées sur place dont l’apanage serait l’écriture ? Doit-on envisager une ibérisation graphique et linguistique des populations celtiques locales ? C’est ce que nous étudierons.