Les traductions de récits de voyage et leurs arrière-plans politiques
2015
Jan VANDERMISSEN

Extrait de : "La traduction, sa nécessité, ses ambiguïtés et ses pièges (édition électronique)"
Michèle COLTELLONI-TRANNOY
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nîmes, 2014

Darya PEVEAR, María-José ESTARÁN-TOLOSA Irina FALKOVSKAYA, Moreno CAMPETELLA, Éliane ITTI, Andrea BRUSCHI, Jan VANDERSMISSEN, Pierre FABRE
Paris, Éditions du CTHS
2015
p. 68-77
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Cette contribution s’inscrit dans un projet de recherche financé par le Fonds de la Recherche Scientifique-FNRS, qui vise à mettre en rapport l’intérêt accru des savants pour l’Afrique à la fin du XVIIIe siècle et l’intensification de la compétition économique et militaire entre la France et la Grande-Bretagne. Ce projet ambitionne de démontrer comment une connaissance de plus en plus précise du terrain africain a influencé la façon dont les gouvernements des deux pays ont intégré l’expertise coloniale dans une politique scientifique complexe appropriée aux besoins spécifiques des deux États. L’originalité de cette étude consiste en l’approche comparative des « politiques scientifiques » coloniales successives de la France et de la Grande-Bretagne.
Les récits de voyage ont joué évidemment un rôle important dans la collecte d’informations. Les expéditions ont été suivies de près par le public lettré, par les institutions scientifiques mais aussi par les décideurs politiques des deux côtés de la Manche. En plus de nouvelles données scientifiques, les récits contenaient également des informations d’importance économique et stratégique. Les fonctionnaires ont donc soumis les récits à l’analyse critique dès leur parution. On avait intérêt à faire traduire les récits composés par les concurrents. Cette contribution met l’accent sur la traduction des récits de voyage français et britanniques, et sur leurs arrière-plans politiques.