La carte géologique, un langage commun à tous les géologues
2015
Alain COUTELLE
ISBN : p. 7-23

Extrait de : "Langages et communication, espaces, territoires, pouvoirs (édition électronique)"
Sous la direction de Cécile SOUCHON
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nîmes, 2014
Alain COUTELLE, Marie-Pierre DAUSSE, Nicolas JACOB Suzanne DÉBARBAT et Émilie KAFTAN, Vincent MARCHAL Monique PELLETIER, Robert PORRET
Paris, Éditions du CTHS
2015
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Conçue petit à petit à partir du milieu du XVIIIe siècle, grâce à une succession pragmatique de trouvailles graphiques, la carte géologique s’est imposée comme un langage commun à l’ensemble des géologues du monde. Nul besoin de savoir la langue des auteurs, ni même d’avoir quelque connaissance préalable du terrain, pour reconnaître les étages principaux, les plis, les failles, les corps rocheux, les grandes et petites structures, etc. La carte géologique est une sorte d’espéranto des géologues.