Les mégalithes et leur insertion sémantique
2016
Primitiva BUENO RAMÍREZ, Rodrigo de BALBÍN BEHRMANN, Rosa BARROSO BERMEJO

Extrait de : "Signes et communication dans les civilisations de la parole (édition électronique)"
Sous la direction de Claude MORDANT, Olivier BUCHSENSCHUTZ, Christian JEUNESSE et Denis VIALOU
139e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques (Nîmes, 2014)

Olivier BUCHSENSCHUTZ, Christian JEUNESSE, Claude MORDANT et Denis VIALOU
Inès DOMINGO, Sally MAY, Claire SMITH, Patrick PAILLET, Elena MAN-ESTIER, Romain PIGEAUD, Florian BERROUET, Estelle BOUGARD, Primitiva BUENO RAMÍREZ, Rodrigo de BALBÍN BEHRMANN, Rosa BARROSO BERMEJO, Philippe HAMEAU, Maddalena CATALDI, Estelle GAUTHIER et Jean-François PININGRE, Hervé GRUT, Vincent GEORGES, Olivier BUCHSENSCHUTZ, Gilbert-Robert DELAHAYE


Paris, Éditions du CTHS
2016
p. 70-86
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La présence de grandes pierres dans le paysage des constructeurs de mégalithes a été vérifiée archéologiquement en Bretagne française. Les recherches ont porté sur un noyau très important qui peut se dater au cours du ve millénaire avant notre ère. Récemment, les travaux archéologiques développés dans la péninsule Ibérique ont montré une richesse inédite qui permet de réfléchir sur le rôle des grandes pierres par rapport aux mégalithes.
L’inventaire des grandes pierres dans la péninsule Ibérique se rapproche chaque fois davantage des inventaires mieux connus de Bretagne. Diverses situations existent : cercles ou alignements qui se transforment en dolmens, menhirs solitaires ou stèles-menhirs qui sont la première pierre d’un dolmen représentent toute une série de preuves qui nous parlent de la complexité et de la variabilité de situations dans lesquelles les vieilles grandes pierres ont été les précurseurs ; pas seulement dans une première phase de construction des mégalithes, mais pendant tout le développement du mégalithisme.
Ces marques gravées et peintes sur les roches et grandes pierres représentent les témoignages de marquages de territoires occupés dès le Paléolithique supérieur dans la péninsule Ibérique.

Large stones have been identified in the Megalithic landscape of Brittany. J. L’Hegouach and S. Cassen’s research has focalised on an important core of these monuments dating from the 5th millennium BC. More recent studies carried out in the Iberian Peninsula have highlighted the unprecedented wealth of data from this area which allows us to reflect on the function of these large stones in relation to the megalithic structures. This inventory underlines the similarities between the Iberian Peninsula and Brittany. Stone circles or lines can transform into dolmens, isolated menhirs or steles become the founding stone of a dolmen. This represents proof of the complexity and the varying situations in which these ancient stones are the forerunners of megalithic construction into which they are integrated for the duration of the megalithic phase.
The engravings and paintings on the rocks and large stones constitute markers of territories populated since the Late Palaeolithic in the Iberian Peninsula.
(traduction Rebecca Peake)