L’impératrice byzantine au cœur des réseaux aristocratiques
L’exemple de Marie d’Alanie et d’Irène Doukaina-Comnène - 2016
Bénédicte Brun

Extrait de : "Réseaux politiques et économiques (édition électronique)"
Sous la direction de Henri Bresc
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Émilie MARTINET, Éric LIMOUSIN, Lucile HERMAY & Jack ROSKILLY, Romain MARCHAND, Olivier LAFONT, Jean-Marie YANTE, Christophe CLOQUIER, Solange BAUDOUIN, Patrick BIRÉE, Ingrid HOUSSAYE MICHIENZI, Henri BRESC, Robert CHAMBOREDON, Marie HARDY, Bénédicte BRUN, Philippe JANSEN, Rosemonde LETRICOT, María Isabel QUINTANA MARÍN & Mary Luz MARÍN POSADA, Nathalie ALZAS, Jérôme LOUIS, Jean-Paul STREIFF, Lionel PICARD
2016
p. 181-193
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Irène Doukaina est fiancée à Alexis Comnène avant qu’il ne devienne empereur de Constantinople. Cette alliance est celle de deux puissantes familles aristocratiques byzantines. Avant l’arrivée au pouvoir d’Alexis, le réseau « donné » d’Irène Doukaina va favoriser son ascension au trône en lui apportant l’appui indispensable du réseau Doukas. Une fois au pouvoir, Alexis hésite à épouser Irène : ne serait-il pas plus judicieux d’épouser l’impératrice en place Marie d’Alanie ? Là encore, le réseau d’Irène joue un rôle décisif en imposant son mariage et son couronnement en tant qu’Augusta. Comment les Doukai et les Comnènes utilisèrent-ils leurs réseaux pour se hisser jusqu’au trône ? Comment Marie d’Alanie, d’origine étrangère et donc sans réseau « donné », tisse-t-elle son réseau acquis ? Une fois impératrice, comment Irène va-t-elle s’imposer définitivement au réseau Comnène et mettre un terme à leur rivalité avec les Doukai ? Nous nous proposons de suivre le cheminement de ces deux impératrices à travers les réseaux aristocratiques byzantins dont les alliances se font et se défont inlassablement. Nous analyserons également leur comportement et leur capacité de manœuvre au sein de ces réseaux.