Mettre à jour les réseaux politiques ou définir le populisme ? L’attitude des médias face à la droite populiste allemande
2016
Lionel Picard

Extrait de : "Réseaux politiques et économiques (édition électronique)"
Sous la direction de Henri Bresc
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Émilie MARTINET, Éric LIMOUSIN, Lucile HERMAY & Jack ROSKILLY, Romain MARCHAND, Olivier LAFONT, Jean-Marie YANTE, Christophe CLOQUIER, Solange BAUDOUIN, Patrick BIRÉE, Ingrid HOUSSAYE MICHIENZI, Henri BRESC, Robert CHAMBOREDON, Marie HARDY, Bénédicte BRUN, Philippe JANSEN, Rosemonde LETRICOT, María Isabel QUINTANA MARÍN & Mary Luz MARÍN POSADA, Nathalie ALZAS, Jérôme LOUIS, Jean-Paul STREIFF, Lionel PICARD
2016
p. 262-271
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
En Allemagne, l’espace politique entre la droite parlementaire et l’extrême droite est peu structuré. Les limites entre chaque camp manquent de clarté et laissent la place au développement d’une zone intermédiaire où s’exprime un populisme rassemblant des personnalités venues de divers horizons (membres de partis politiques, d’associations, intellectuels). En effet, ces personnes font office de passeurs entre les deux pôles, et elles s’illustrent dans les médias en prenant position dans des débats politiques particuliers qu’elles animent par leur engagement volontiers polémique (souveraineté nationale, rejet de l’Europe, lutte contre l’immigration...).
Cet article analyse comment les médias utilisent le fonctionnement en réseau de la droite populiste pour surmonter les difficultés à définir les idées et les polémiques qui animent cet espace politique qui cherche à diffuser ses idées dans la société allemande et à les mettre à l’agenda politique des partis de gouvernement.