Le torque gaulois en Champagne septentrionale au XIXe siècle : un objet d’échanges
2017
Caroline NIESS-GUERLET

Extrait de : "La France savante (édition électronique)"
Sous la direction de Arnaud HUREL
Introduction de Nicole LEMAITRE
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Jean-Claude BONNEFONT, Claude-Isabelle BRELOT, Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE, Patrick DEMOUY, Arnaud DHERMY, Thierry LEFEBVRE, François LEFÈVRE, Simone MAZAURIC, Caroline NIESS-GUERLET, Jean-Paul ROTHIOT, Jean-Roger WATTEZ, Marianne ALTIT-MORVILLEZ, Évelyne BARBIN, Bernard DELAUNAY, Bruno DELMAS & Diane DOSSO, Ginette GABLOT, Monique GROS, Jean-François GUILLOT, Anne LOYAU, Cécile PARMENTIER, Sandra PÉRÉ-NOGUÈS, Pascal PIROT, Francis TOURNEUR, Nadine VIVIER, Falilah ADEDOKUN, François GASNAULT, Manon ISTASSE, Yanick LASICA & Dominique TRITENNE, Michel MIEUSSENS, Claude BOUHIER

Paris, Éditions du CTHS
2017
p. 98-123
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la construction du roman national s’appuie sur la redécouverte de l’Antiquité gauloise tout particulièrement en Champagne septentrionale où de nombreuses et importantes découvertes sont effectuées. Les érudits locaux s’emparent de cette thématique d’étude et notamment d’un objet très symbolique : le torque. Cet objet, en étant tout à la fois objet d’échange intellectuel, patrimonial, fiduciaire, etc., est au cœur d’un système réticulaire scientifique, d’information voire marchand et il permet même aux réseaux de savants de se construire, de se renforcer et de se définir.