L’art mobilier au Paléolithique supérieur : complexité de l’identité et des réseaux de Cro Magnon
2017
Pascaline GAUSSEIN

Extrait de : "Appartenances et pratiques des réseaux (édition électronique)"
Sous la direction de Claude GAUVARD
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Rudi BEAULANT, Cédric de FOUGEROLLE, Pascaline GAUSSEIN, Philippe NIETO, Antoine PASCAUD, Jennifer PETITJEAN, Michel A. RATEAU, Sébastien SCHICK, Virginie VIGNON, Charles VULLIEZ, Isabelle CHIAVASSA, Bruno DUMÉZIL, Jean Claude FAVIN LÉVÊQUE, Mathilde JOURDAN, Yassine KERVELLA-MANSARÉ, Annie LAGARDE FOUQUET, Camille ROBERT-BŒUF

Paris, Éditions du CTHS
2017
p. 36-49
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Les préhistoriens travaillent sur des données partielles pour toute archive, et les différents vestiges analysés (outils et armes, parure, matières premières, art) se répartissent sur des espaces géographiques qui ne se recoupent qu’en partie. Dans ces conditions, comment comprendre les dynamiques culturelles et sociales qui animaient les populations préhistoriques ? Les processus d’identification et d’interactions peuvent-ils être retrouvés ?
Nous proposons une relecture des cultures matérielles des populations occupant le Centre et l’Ouest de la France il y a 14 000 à 15 500 ans. Nous nous concentrons notamment sur les objets d’art, biens identificateurs privilégiés. Dans cette optique, nous mettons un point d’honneur à réviser nos outils conceptuels et à appréhender les données archéologiques avec recul. Notre objectif, in fine, est de mettre en lumière la complexité des sociétés de Cro-Magnon.