Les Peuls : un peuple en réseau
2017
Yassine KERVELLA-MANSARÉ

Extrait de : "Appartenances et pratiques des réseaux (édition électronique)"
Sous la direction de Claude GAUVARD
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Rudi BEAULANT, Cédric de FOUGEROLLE, Pascaline GAUSSEIN, Philippe NIETO, Antoine PASCAUD, Jennifer PETITJEAN, Michel A. RATEAU, Sébastien SCHICK, Virginie VIGNON, Charles VULLIEZ, Isabelle CHIAVASSA, Bruno DUMÉZIL, Jean Claude FAVIN LÉVÊQUE, Mathilde JOURDAN, Yassine KERVELLA-MANSARÉ, Annie LAGARDE FOUQUET, Camille ROBERT-BŒUF

Paris, Éditions du CTHS
2017
p. 181-191
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La fragmentation ancienne de la population Peule sur plus d’une vingtaine de pays de l’Afrique subsaharienne fait penser à la figure d’un réseau où des îlots de communautés séparées au cours des siècles se sont fixés dans des régions distinctes. Entre ces îlots de dimensions très variables, circulent des personnes, nomades ou sédentarisées, des objets, des informations, des troupeaux de vaches dont l’élevage est une pratique immémoriale.
Cependant, tout en revendiquant une identité ethnique commune, chaque communauté tend à cultiver sa singularité en valorisant cet autre réseau formé par les généalogies où les choix endogames sont dominants.
De nos jours, certains sites et blogs créés par des Peuls sur Internet, aspirent à remédier à ces fragmentations géographique et généalogique en proposant de susciter un sentiment d’unité et de cohésion transfrontière. Quels sont les enjeux et les limites propres à ce troisième réseau, quant à lui virtuel ?