Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    ESTAUNIÉ Louis Marie Édouard

ESTAUNIÉ Louis Marie Édouard

Naissance: 4 février 1862 à Dijon (Côte-d'Or) - Décès: 2 avril 1942 à Paris

Société(s)
Académie française : membre 1923-1942, au fauteuil d’Alfred Capus (24e fauteuil)
, 1923-1942
Biographie

Édouard Estaunié est un romancier et ingénieur en télécommunications.

Carrière : - 1882. École polytechnique. - 1884. Élève de l’École des Sciences politiques. - 1886. Ingénieur des P.T.T., puis directeur de l’École d’application du ministère des P.T.T., puis directeur du matériel et de la construction et inspecteur général des Télégraphes. - 1914. Inspecteur général au Grand Quartier britannique pour les liaisons télégraphiques franco-anglaises.
- Membre de la Société des Gens de Lettres (président).
- Décoré du D.S.O. britannique et Commandeur dans l’Ordre de Léopold (Belgique).
Commandeur de la Légion d’honneur

Élu, le 15 novembre 1923, membre de l’Académie française, au fauteuil d’Alfred CAPUS (24e fauteuil).

Sources biographiques
- Estaunié, le penseur et l’artiste, par A. Züblin, thèse, Zurich, 1930. - Édouard Estaunié, par Daniel-Rops, 1931. - Estaunié, par J. Charpentier, Paris, 1932. - Regards sur l’œuvre d’Édouard Estaunié, par C. Cé, 1935. - Édouard Estaunié, the Perplexed Positivist, par R. Carter Hok, New York, 1944. - “Discours prononcés pour la réception de M. Pasteur Vallery-Radot, élu en remplacement de M. Estaunié“, Publications de l’Institut de France, 1946, n° 8, 22 p. - - Actes du Congrès Édouard Estaunié-Lacordaire, Association bourguignonne des Sociétés savantes, Dijon, 1-3 juin 1962, Mémoires de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon, 1965. - Édouard Estaunié, par R. T. de Rosa, Naples, 1973. - Edouard Estaunié, romancier de l’être, par C. Cesbron, Genève, 1977.
Bibliographie
- 1891. Un simple.
- 1891. Bonne dame.
- 1893. Impressions de Hollande.
- 1893. Petits maîtres.
- 1895. Les sources de l’énergie électrique.
- 1896. L’empreinte.
- 1899. Le ferment.
- 1902. L’épave.
- 1904. Traité pratique de télécommunication électrique.
- 1908. La vie secrète.
- 1913. Les choses voient.
- 1916. Solitudes.
- 1919. L’ascension de M. Baslèvre.
- 1921. L’appel de la route.
- 1923. L’infirme aux mains de lumière.
- 1924. Le labyrinthe.
- 1927. Tels qu’ils furent.
- 1932. Madame Clapain.
- 1937. Une sainte parmi nous.
- Collaboration à la Revue des Deux Mondes, à la Revue de Paris, à la Revue de France et aux Mémoires de l’Académie de Dijon.
Rédacteur(s) de la notice : Institut de France, Martine François
Fiche créée le 12/04/2007 - Dernière mise à jour le 10/01/2018
© copyright CTHS-La France savante.