142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

IV. Des montagnes explorées, étudiées et représentées

Sous-thème : IV.1. Montagnes et montagnards comme objets d’explorations et d’études

Titre : Circulations savantes et production des identités territoriales. Le cas des Pyrénées ariégeoises (1880-1930)

Le 25/04/2017 - 14:00

Si les zones montagnardes ont très tôt suscité l’intérêt de divers « descripteurs de territoire » (voyageurs, géographes, folkloristes), cette exploration savante fut fréquemment le fait de chercheurs qui leur étaient extérieurs, venant bien souvent d’un centre urbain. Peu de travaux se sont axés sur l’examen de la prise en charge « locale » de ce travail de description et de production des identités territoriales montagnardes, au rôle des réseaux d’érudition et de notabilité savante, voire universitaire, dans l’élaboration de ces représentations. Basée sur le dépouillement d’archives (principalement départementales) et de nombreux périodiques scientifiques, cette communication entend présenter les ancrages et circulations érudites qui, dans le département de l’Ariège entre la fin du XIXe et le milieu du XXe siècle, ont participé à l’établissement des représentations savantes de ce département et des micro-régions qui le composent, tout en espérant palier au manque de reconnaissance (scientifique mais aussi touristique) dont on l’estimait victime.


M. Arnauld CHANDIVERT, maître de conférences en ethnologie à l'université Paul-Valéry Montpellier 3, membre du CERCE (Centre d’études et de recherches comparatives en ethnologie), EA 4584