142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.1. La conquête de la montagne : des premières occupations humaines à l'anthropisation du milieu

Titre : Rien sans les montagnes : le Moustérien de Els Aspres de la Noguera (Pré-Pyrénées de Lleida)

Le 25/04/2017 - 09:00

Els Aspres de la Noguera concerne le domaine plus méridional du versant sud des Pyrénées. Ce secteur, héritier d’une complexe histoire tectonique, est configuré par la succession de reliefs verticaux avec une direction E-O, de basse et moyenne altitude (inférieure à 800 m) en parallèle à la dépression de l’Ebre adjacente. Le substrat géologique de ces chaînes de montagnes favorise la formation d’un milieu karstique fortement modelé par divers agents, spécialement le réseau fluvial. Dans cette petite région (30 x 30 km) dominée par ces montagnes abruptes et rocheuses, les gisements de Tragó, Pizarro, Cova Gran et Roca dels Bous préservent des occupations attribuées au Moustérien. Ces abris d’origine karstique s’insèrent dans différents paysages - adjacents au réseau fluvial, ou à l’intérieur des couloirs fermés - mais en privilégiant le choix des lieux avec une haute connectivité régionale. Cette variabilité permet de nous interroger sur la notion de « lieu stratégique » aux enclaves avec attributs topographiques contrastés. En même temps, ces sites témoignent d’une faible acquisition des ongulés montagnards, comportement différent de ce qui a été signalé dans les sites de montagne pyrénéens ou cantabriques. Par contre, l’obtention de silex implique nécessairement de se déplacer dans ces environnements. C'est-à-dire que ces Néandertaliens avaient une connaissance précise de la localisation de ces ressources comme de ces paysages. Le cadre radiométrique signale l’occupation de ces sites pendant le Pléistocène supérieur, à partir du MIS 5e et surtout au cours du MIS 3-. Cette longue durée permet d'évaluer certaines hypothèses sur la présence de Néandertal au sud des Pyrénées. Ainsi nous proposons d'examiner des indicateurs éventuels sur l’impact des oscillations climatiques brusques du MIS 3 (cycles D/O et événements Heinrich) sur les populations néandertaliennes, et tester si durant cette période la dépression de l’Ebre fut un filtre biogéographique. Dans cette perspective, les gisements d’Els Aspres de la Noguera apportent les arguments pour analyser les trajectoires biogéographiques des Néandertaliens à la fin du Paléolithique moyen.
Co-auteur :
Miquel ROY SUNYER


M. Jorge MARTÍNEZ-MORENO, archéologue à l'université autonome de Barcelone, membre du Centre d’Estudis del Patrimoni Arqueològic de la Prehistòria