142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

II. La montagne entre centre et périphérie

Sous-thème : II.1. Montagnes et frontières : protéger et défendre

Titre : Modane, une communauté fourrier des armées à l’époque moderne

Le 25/04/2017 - 14:00

François Ier aurait dit du duc de Savoie « mauvais portier qui a lasché ses clefs aux Suisses ». Les souverains savoyards conservent à l’époque moderne cette image de gardiens de cols alpins, permettant de faire passer ou non les armées européennes vers l’Italie. C’est pourtant sur les communautés alpines que reposait la responsabilité matérielle du logement, des vivres et du transport de ces armées. L’espace alpin offre un terrain d’analyse particulier de la relation des troupes aux communautés qui les hébergent. Le choix des routes - et donc des communautés d’étape - est très largement conditionné par la nature même du milieu montagnard qui limite le nombre de routes possibles. Ces communautés ne peuvent quasiment pas espérer échapper au logement de la soldatesque. C’est en même temps un espace où la culture politique communale est encore très vivace à l’époque moderne. Les communautés alpines ne font donc pas que subir les troupes, elles s’organisent pour les recevoir ou négocier avec les souverains les passages militaires. Cette communication propose d’étudier l’impact des déplacements militaires sur la communauté de Modane, prise comme témoin de la logistique savoyarde. Elle entend analyser sur le temps long le rapport de la communauté à ces passages militaires et ses constantes adaptations à leurs intensifications, et ainsi évaluer l’impact de la fonction géostratégique de la Maison de Savoie sur le communalisme alpin.


M. Julien ALERINI, professeur agrégé en histoire et informatique, enseignant à l'université Panthéon-Sorbonne

Membre de la société savante :
Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, Membre