143e congrès, Paris, 2018 - La transmission des savoirs

lundi 23 avril 2018 - 09:00


I. De quels savoirs parle-t-on ?
Titre : Pierre Sergesco (1893-1954), historien des sciences et promoteur de la discipline

Présidents :
VERGER Jacques
, professeur émérite d'histoire médiévale à l'université Paris-Sorbonne, membre de l'Institut
MALAMUT Élisabeth , professeur d'histoire byzantine à l'université d'Aix-Marseille

Né en 1893, en Roumanie, Petre Sergescu, mathématicien et historien des sciences, a joué, après la Deuxième Guerre Mondiale, un rôle majeur au plan international dans l’organisation institutionnelle de l’Histoire des Sciences.
Diplômé (1916) des facultés de Mathématique et de Philosophie de l’Université de Bucarest ainsi que du Conservatoire de Musique, il poursuivra ses études à Paris. Ici, il est élève à l’Ecole Normale Supérieure où il obtient en 1922 la licence de mathématiques et suit les cours d’histoire des mathématiques de Pierre Boutroux au Collège de France. De retour en Roumanie, il passe son doctorat avec une thèse brillante “Sur les noyaux symétrisables” pour être nommé en 1926 professeur titulaire de géométrie analytique à l’Université de Cluj où il fonde la revue „Mathematica” (revue bilingue: français, roumain) et organise le premier congrès des mathématiciens roumains. En 1943, P. Sergesco est nommé professeur à l’Ecole Politechnique de Bucarest dont il devient le Président en janvier 1945. Mais un an et demi plus tard, il se réfugie en France, où il avait souvent séjourné dans la période d’entre les deux guerres mondiales et où il a épousé une femme de lettres d’origine polonaise, Marie Kasterska. Ensemble ils animeront, jusqu’à la fin de 1954, année de son décés, un salon culturel à Paris, dans le quartier latin.
A partir de 1932, P. Sergescu participe à l’activité du groupe d’Histoire des Sciences formé autour d’Aldo Mieli qui avait créé „l’Académie Internationale d’Histoire des Sciences’ (AIHS) dont il va devenir lui même, en 1935, membre titulaire. Il avait déjà beaucoup publié dans le domaine notamment le livre „Gandirea matematica” (La pensée mathématique) couronné par l’Académie Roumaine et „Les sciences mathématiques en France” couronné par l’Académie des Sciences française.
A partir de 1946, P. Sergescu, tout en étant très actif au sein de l’émigration roumaine à Paris (il est Directeur général de „la Fondation Universitaire Roi Charles Ier” recréée à Paris en 1949, après sa dissolution par les communistes en Roumanie), est le moteur de la collaboration internationale en Histoire des Sciences. Il commence par la réanimation de l’AIHS qui avait interrompu ses activités pendant la guerre et dont il est, depuis 1937, Vice-président; il sera élu Président en 1947 et secrétaire perpétuel en 1950. Il agit, en parallele avec efficacité, pour l’établissement, dans le cadre de l’UNESCO et de l’ICSU (International Council of Scientific Unions) de l’UIHS (Union Internationale d’Histoire des Sciences) dont il est élu en 1947, l’année de sa création, secrétaire général. La même année il devient rédacteur en chef des „Archives Internationales d’Histoire des Sciences” dont le premier numéro vient de paraitre et dont il deviendra le directeur en 1951.
Mais, à Paris, P. Sergescu développe aussi d’autre activités dans le domaine des sciences, de son histoire, enseignement et diffusion. Il organise ainsi, à partir de 1946, les réunions annuelles de la section d’Histoire des Sciences de „l’Association Française pour l’Avancement des Sciences – AFAS”, fonde le Séminaire d’Histoire des Mathématiques à l’Institut Henri Poincaré et participe à la mise en place des conférences mensuelles au Palais de la Découverte où il participe aussi à la réalisation de plusieurs expositions.
Son activité sera reconnue; il deviendera membre de plusieurs académies et sociétés savantes et recevra des distinctions dont la Légion d’Honneur.

--
M. Alexandre HERLEA, Professeur des universités émérite de l'université de technologie de Belfort-Montbéliard, membre du Centre international de formation européenne (CIFE)

Membre des sociétés savantes :
Académie internationale d'histoire des sciences, Membre
La maison roumaine, Président
Société française d'histoire des sciences et des techniques, Membre
Société internationale d'histoire des techniques, Membre