Le rôle des femmes dans le développement social. L'exemple russe
2010
Olga Fours et Florence Clément

Extrait de : "Les Femmes, supports de la tradition ou actrices de l'innovation ? (édition électronique) "
sous la direction de Nicole Lemaitre, introduction par Isabelle Brian et Nicole Lemaitre ; 131e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006

Paris, Éd. du CTHS
2010
p. 79-92
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Depuis longtemps, on insiste sur le rôle prépondérant des femmes dans la perpétuation des coutumes familiales et des traditions. Il ne faut pourtant pas oublier que la femme est aussi un pivot essentiel du développement social. La représentation traditionnelle de la soumission de la femme russe, de son absence d’activité extra-muros est confirmée dans la presse comme un fait indéniable. Mais il s’agit d’une extrapolation journalistique. L’analyse du folklore, des contes, des coutumes, des archives montre l’importance des femmes dans la culture russe comme des éléments libres, perpétuels et volontaires. La multitude des documents datés entre le VIe et le VIIIe siècle nous prouve déjà le large emploi des femmes dans l’industrie. Le tissage et la filature leur doivent beaucoup, mais c’est aussi le cas d’autres métiers manuels, comme la fonderie. Quel est le rôle de la femme dans le progrès public, social et économique ? Nous tenterons d’apporter des réponses à cette question en analysant et commentant les exemples historiques et certains documents retraçant la vie de la femme russe à travers les siècles.