Réseaux jansénistes et antijansénistes dans le Nord et l’Est du royaume de France de la bulle unigenitus à 1730 (à paraître)

 
Philippe Moulis

Extrait de : "Réseaux religieux et spirituels : du Moyen Âge à nos jours (édition électronique)"
Sous la direction de Nicole Lemaitre
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Isabelle BLAHA, Yann BOUYRAT, Marie-Madeleine de CEVINS, Julia CONESA SORIANO, Cécile DUCHER, Laure HENNEQUIN-LECOMTE, Stéphane LECOUTEUX, Jean-Loup LEMAITRE, Sylvain LETEUX, Bruno MAES, Philippe MOULIS, Yafes UYARCI
, Badreddine YOUSFI, Claire MALIGOT
Paris, Éditions du CTHS
p. 128
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Nous analyserons dans une première partie la mise en place et la structuration des réseaux jansénistes et antijansénistes qui s’organisent de 1713 à 1717. Les réseaux des jésuites, des capucins, des minimes, et des frères des Écoles chrétiennes seront examinés. Dans une seconde partie, intitulée l’antijansénisme victorieux, (du bref Pastoralis officii de 1718 à 1730), nous étudierons les méthodes employées par ces ecclésiastiques pour combattre les évêques jansénistes. La troisième partie sera consacrée aux méthodes, aux filières et aux moyens clandestins utilisés par ces réseaux.