Positivistes et sociétés positivistes : réseaux et divisions (1830-1944)
2017
Bruno DELMAS & Diane DOSSO

Extrait de : "La France savante (édition électronique)"
Sous la direction de Arnaud HUREL
Introduction de Nicole LEMAITRE
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Jean-Claude BONNEFONT, Claude-Isabelle BRELOT, Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE, Patrick DEMOUY, Arnaud DHERMY, Thierry LEFEBVRE, François LEFÈVRE, Simone MAZAURIC, Caroline NIESS-GUERLET, Jean-Paul ROTHIOT, Jean-Roger WATTEZ, Marianne ALTIT-MORVILLEZ, Évelyne BARBIN, Bernard DELAUNAY, Bruno DELMAS & Diane DOSSO, Ginette GABLOT, Monique GROS, Jean-François GUILLOT, Anne LOYAU, Cécile PARMENTIER, Sandra PÉRÉ-NOGUÈS, Pascal PIROT, Francis TOURNEUR, Nadine VIVIER, Falilah ADEDOKUN, François GASNAULT, Manon ISTASSE, Yanick LASICA & Dominique TRITENNE, Michel MIEUSSENS, Claude BOUHIER

Paris, Éditions du CTHS
2017
p. 190-203
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
À partir de l’étude prosopographique – en cours – des membres de cinq sociétés savantes positivistes : Société positiviste de Paris, Société positiviste d’enseignement populaire supérieur, Société positiviste d’enseignement populaire, Société d’enseignement populaire positiviste, Société positiviste internationale – dans l’ordre chronologique de leur création, de 1848 à 1906, grâce à des sources inédites, une description du réseau positiviste dans son développement et sa complexité est présentée ici. Sont esquissées la mise en valeur de son rayonnement en France sur plus d’un siècle (1830-1944), ainsi que les principales caractéristiques de sa diffusion et de son déclin, à travers leurs appartenances professionnelles et sociales.