SPON Jacob

Naissance: 13 janvier 1647 à Saint-Romain de Couzon-lès-Lyon (Rhône) - Décès: 25 décembre 1685 à Vevey (canton de Vaud Suisse)

Société(s)
Société médicale d'émulation de Lyon : précurseur, il appartenait au Collège des médecins de Lyon
Biographie

Gravure de Mathieu Ogier, 1683
Médecin. Botaniste. Épigraphiste. Archéologue. Numismate et historien

1662, Étude du grec ancien et du latin à Strasbourg. Rencontre de Charles Patin et de la numismatique. Passage à Paris pour étudier la médecine.
1664, inscription à la faculté de médecine de Montpellier. 1666, Baccalauréat et licence.
1667, doctorat de médecine.
1668 agrégé au collège royal de médecine de Lyon.
1669, 1670, 1671 voyage en Allemagne et Hollande.
1671,... (lire la suite...)
Sources biographiques
Mollière A. Dr, 1905. Une famille médicale lyonnaise au XVIIIe siècle : Charles et Jacob Spon
Etienne R. et Mossière J.-C. (Coord.) 1993. Jacob Spon. Un humaniste lyonnais du xviie siècle. Bibliothèque Salomon-Reinach, Lyon.
Demornex Suzanne 1966. Un érudit au XVIIe siècle, Jacob Spon : sa vie et son oeuvre. Lyon, Faculté des lettres et sciences humaines, 162 p.
Nicolas Pitsos 2013. La ville d’Athènes dans les mémoires de voyage d’Evliyâ Çelebi et de Jacob Spon. Cahiers balkaniques, 41(1) : 99-116.
Bange C. 2009. La réception de Linné et le mouvement linnéen à Lyon de 1750 à 1830. Bull. mens. Soc. linn. Lyon, hors-série n°1, 2009 : 41-59. Spon, p. 42
Bibliographie
1673, Recherches sur les antiquités et curiosités de la ville de Lyon, ancienne colonie des Romains et capitale de la Gaule celtique, avec un mémoire des principaux antiquaires et curieux de l’Europe. Lyon, Chez Jacques Facton.
1674, De l'Origine des estrenes. Discours historique et moral, contenu dans une Lettre à Stoffel signée I. S. D. M.
1674, Discours sur une pièce antique et curieuse du cabinet de Jacob Spon, Lyon, Faëton.
1676, Ignotorum... (lire la suite...)
Collections
L'Académie de Padoue, acheta quelques-unes des antiquités. Elles firent partie des collections de cette ville jusqu'à la Révolution. D'autres ont été acquises par la ville de Genève et sont signalées dans la 3e édition de l'Histoire de Genève, 1730.
Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Raymond Ramousse
Fiche créée le 01/01/2013 - Dernière mise à jour le 16/12/2015
© copyright CTHS-La France savante.