Accueil       Sociétés savantes    Annuaire des sociétés savantes    Société des universités populaires, la Coopération des idées - PARIS
Société des universités populaires, la Coopération des idées - PARIS

Société dissoute


Année de création : 1899
Domaines d'activité: sociologie
Domaines géographiques: National
Périodes chronologiques: Contemporain-Temps présent
Présentation de la société :
Inauguration de l’Université populaire, le 8 octobre 1899.

Extrait des Statuts :
La Coopération des Idées, société des Universités populaires, est fondée pour organiser et développer l’enseignement supérieur du peuple et l’éducation éthique-sociale mutuelle en France. (art. 1)
Elle se propose de créer une Université populaire dans chacune des grandes villes de France, et d’abord à Paris (...) (art.2)
L’Association n’a aucun caractère politique ou religieux. (art. 3)

La Coopération des Idées, revue mensuelle de Sociologie positive, publie les communications de la Société.

SÉAILLES Gabriel, président
DELBET Dr, Dir. du Collège libre des sciences sociales, vice–président
MICHEL Henry, professeur à la Sorbonne, vice-président
DEHERME Georges, secrétaire général

Fiches prosopographiques
Dépouillement :
Kownacki, Albert, Université populaire. Coopération des idées, 157, faubourg Saint-Antoine, Paris. Histoire de douze ans (1898-1910), [Par A. Kownacki.] Préface de Gabriel Séailles [Texte imprimé], Publication : Paris : Impr. "La Coopération du livre", 1910.

« M. DUBUISSON rend compte de la propagande positiviste à l'Université populaire du faubourg Saint-Antoine. Il rappelle les débuts de cette institution à la petite salle de la rue Paul-Bert, où les positivistes ont fait un certain nombre de conférences devant un public restreint ; il s'agissait plutôt alors de causeries terminées par un débat contradictoire, constituant un échange d'idées entre les auditeurs et l'orateur. De là, le nom de coopération des idées, adopté par M. Deherme, l'initiateur de ces réunions.
Le succès obtenu par M. Deherme le décida à agrandir son action. L'Université populaire du faubourg Saint-Antoine, installée dans un vaste local, fut fondée. Aux conférences quotidiennes il adjoignit des distractions morales et esthétiques, jeux, bibliothèque, concerts, théâtre, promenades, etc., dans le but d'attirer et de retenir le prolétaire et de lui faire perdre la funeste habitude du cabaret.
M. Deherme, dont les sympathies pour les positivistes se sont manifestées à maintes reprises, nous a fait un nouvel appel et nous y répondons en instituant une série de quatorze conférences commençant le vendredi 7 décembre, pour se continuer tous les vendredis. Elles constitueront l'histoire de l'Evolution religieuse de l'Humanité. »
(in La Revue Occidentale, 1er janvier 1901, t.23, 24è année, n°1, p.41.)

BAUDIN Pierre (1863-1917) - membre du Comité de propagande
BÉRENGER Henry (1867-1952) - membre du Comité de propagande
BOELL Paul (1858-1909) - membre du Conseil d'administration
BUISSON Ferdinand (1841-1932) - membre du Comité de propagande

DEHERME Georges (1867-1937) - secrétaire général
> Afficher les 18 savants…