141e congrès, Rouen, 2016 - L'animal et l'homme

vendredi 15 avril 2016 - 09:30


II. L'animal, objet d'étude et sujet de loisir

Sous-thème : II.2. L’animal-divertissement

Chapitre : II.2.1. Chasse et pêche

Titre : De la chasse au marquage seigneurial des cygnes dans la vallée de la Somme en amont d'Amiens au XVIIIe siècle

Privilège et droit des seigneurs et des puissants, la chasse était un marqueur social fort durant les périodes médiévale et moderne. Loin des forêts, la chasse aux cygnes (Cygnus sp.) fut pratiquée par les seigneurs de la Somme, entre Amiens et Corbie, jusqu’à la veille de la Révolution. Ainsi, à l’occasion d’une chasse annuelle, l’évêque, le doyen du chapitre, les abbés de Saint-Acheul et Corbie et les seigneurs de Rivery, Blangy et Daours se réunissaient, avec des pêcheurs, afin de capturer les jeunes cygnes et les marquer sur le bec aux armes de chacun. Véritable oiseau seigneurial, le cygne fut non seulement préservé et protégé par les seigneurs des eaux mais il fut également considéré comme un animal d’agrément et lâché, le plus souvent en couple, par ces mêmes seigneurs. Dans ce contexte social, il fut également offert vivant, avec d’autres grands oiseaux aquatiques, à quelques rois, princes, grands seigneurs et ambassadeurs par les maires et échevins de la ville d’Amiens, notamment durant les XVe et XVIe siècles. Toutefois, il fut également victime d’actes de braconnages volontaires ou involontaires à la grande tristesse de ses grands et puissants protecteurs.

--
M. Christophe CLOQUIER, Conservateur de la bibliothèque centrale du Service de santé des armées, Chercheur associé au Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (LAMOP, UMR 8589, université Paris I - Panthéon-Sorbonne / CNRS)

Membre des sociétés savantes :
Centre d'archéologie et d'histoire médiévales des établissements religieux, Membre
Rencontre des historiens du Limousin, Membre
Société de l'École des chartes, Membre