Une iconographie de la répression judiciaire. Le châtiment dans l'enluminure au Moyen Âge.
2007
Barbara MOREL
ISBN : 978-2-7355-0639-2
453 p. | 21 x 27 cm | ill. | br.
Collection : Archéologie et histoire de l'art
N° dans la collection : 27
Code Sodis : F30682.1
commander l'ouvrage [prix : 50,00 €]
La place qu'occupe l'image du châtiment dans les manuscrits médiévaux révèle l'intérêt des auteurs du Moyen Age pour la question de la justice. Présente dans de nombreux ouvrages, cette iconographie n'est d'ailleurs pas exclusivement réservée à l'illustration des manuscrits juridiques. Ayant valeur de discours, elle légitime la politique répressive exercée par le pouvoir royal tout en validant l'action punitive des juges. Cependant, cette iconographie ne se restreint pas au seul discours apologétique, et par la représentation de certains supplices elle peut dénoncer la barbarie dont fait usage l'étranger, l'Autre que l'on s'emploie à stigmatiser. Le châtiment s'inscrit alors entre justice et tyrannie, passant imperceptiblement de la figuration de la vertu à celle du vice. Mais la représentation du châtiment ne développe en aucune façon un goût exacerbé pour l'atroce et pour le macabre. Au contraire, cette iconographie participe d'un idéal de la rédemption par la souffrance et montre un condamné pénitent acceptant pleinement le supplice ordonné par la justice en paiement de ses démérites. Le châtiment est ainsi vécu comme un moment de cohésion sociale autour de la figure du supplicié, qui concentre sur sa personne tous les espoirs d'un retour à la paix.
Table des matières :
Préface – p. 7 Liste des abréviations – p. 11 Introduction – p. 13 Première partie : une banalisation du châtiment par l’image ? Chapitre I. Une mise en image de la justice pénale médiévale – p. 35 Prééminence de la... (lire la suite...)