Dictionnaire de la langue des signes française d'autrefois
Le langage de la physionomie et du geste mis à la portée de tous (1865) - 2005
Abbé Louis-Marie Lambert
Présenté par Yves Delaporte
ISBN : 2-7355-0597-9
394 p., 15 x 22 cm, ill., br.
Collection : Références de l'ethnologie
N° dans la collection : 4
Code Sodis : F30625.4
commander l'ouvrage [prix : 29,00 €]
Au XIXe siècle, la langue des signes est intégrée à l'éducation des enfants sourds. Elle est reconnue comme l'instrument de leur émancipation : avec elle tout est possible, comme en témoigne une pléiade de sourds-muets artistes et fins lettrés.
Depuis l'époque glorieuse de l'abbé de l'Épée (1712-1789), tous ceux qui se pressaient aux exercices publics du bon abbé et de ses successeurs, prouvant que les signes peuvent tout dire et tout traduire, réclamaient en vain un dictionnaire : c'est la tâche que mène à bien en 1865 l'abbé Lambert, aumônier à l'institution nationale des sourds-muets de Paris. Associant le dessin et la description, il publie un dictionnaire bilingue français/langue des signes jusqu'aujourd'hui inégalé.
Ce serait peu dire de cet ouvrage flamboyant qu'il est en avance sur son temps : ne se contentant pas d'une mise en parallèle élémentaire des unités lexicales de chacune des deux langues comme le font la totalité des recueils actuels, il replace chaque signe dans son contexte et indique comment traduire des milliers d'expressions françaises.
Quinze ans après sa parution, la langue des signes est interdite dans les écoles spécialisées, et l'ouvrage de Lambert mis au rebut. Pendant un siècle, les sourds seront condamnés à un apprentissage mécanique des sons, les privant de l'accès au sens et les réduisant à l'illétrisme.
Aujourd'hui, les sourds réinvestissent peu à peu l'espace public dont ils avaient été évincés ; des dizaines de milliers d'entendants apprennent leur langue. À tous, le chef-d'oeuvre de l'abbé Lambert montrera ce qu'a été naguère cette langue, à la fois si semblable à celle d'aujourd'hui et si étrangement différente.
Comptes rendus parus dans la presse :
Patrimoine sourd
03/05/2006
compte-rendu
Extraits :

Le dictionnaire de l'abbé Lambert (1865) vient d'être réédité par le CTHS. L'éditeur a fait le choix d'un titre modernisé qui convient mieux au contenu réel de l'ouvrage. Voici donc enfin devenu disponible le célèbre mais introuvable dictionnaire qui décrit la langues des signes parisienne du XIXe siècle et que les religieuses de Saint-Laurent-en-Royans ont conservé comme manuel d'enseignement pendant tout le XXe siècle.