Nord contre Sud : antagonismes régionaux et supporters de football en Italie, du fascisme au miracle économique
2003
Paul Dietschy

Extrait de : "L'homme du Midi. Sociabilités méridionales (édition électronique)"
sous la direction de Christian Desplat ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Michel Combet, Caroline Barrera, Philippe Martel, Pierre Chabert, Jean-Michel Delaplace, Francis Brumont, Pierre-Jacques Olagnier, Dominique Bidot-Germa, Muriel Gény-Mothe, Paul Dietschy, Laurent Macé, Jean-Yves Puyo, Sébastien Ramé, Yves Morales, Jean-Paul Laplagne
Paris, Éditions du CTHS
2003
p. 161-170
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Des années vingt aux années cinquante, le football est devenu un spectacle et une pratique de masse réunissant dans les stades italiens des dizaines de milliers de spectateurs. Des clubs comme le Torino ou l’AS Roma ont suscité le développement du tifo, pratique de soutien véhément s’appuyant sur une sociabilité masculine plus ou moins formelle et un campanilisme souvent exacerbé. Ces " activités " des stades et la presse ont pour ainsi dire produit toute une série de représentations des différences culturelles existant de la Calabre au Piémont. À partir d’une documentation tirée de l’Archivio Centrale di Stato de Rome, de l’Archivio di Stato de Turin et de la presse sportive et généraliste italienne, la communication tentera d’identifier ces stéréotypes régionaux, d’interpréter le sens de ces pratiques de soutien souvent violentes et de dévoiler les éventuelles instrumentalisations de ces phénomènes sociaux sous le fascisme ou la République italienne. On s’interrogera pour finir sur le rôle du calcio dans l’édification de l’identité nationale italienne.
Il s’agit d’un phénomène étudié depuis quinze ans par les ethnologues (C. Bromberger) ou les sociologues (A. Roversi), mais qui n’a pas donné lieu à une étude véritablement historique en italien ou en français.