À vélo, les cadets d’Aquitaine : histoire de trois fratries cyclistes (Lapébie, Verdeun, Darrigade)
Extrait de : L'homme du Midi. Sociabilités méridionales, p. 237-251 - 2002
Jean-Paul Laplagne

Extrait de : "L'homme du Midi. Sociabilités méridionales (édition électronique)"
sous la direction de Christian Desplat ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Michel Combet, Caroline Barrera, Philippe Martel, Pierre Chabert, Jean-Michel Delaplace, Francis Brumont, Pierre-Jacques Olagnier, Dominique Bidot-Germa, Muriel Gény-Mothe, Paul Dietschy, Laurent Macé, Jean-Yves Puyo, Sébastien Ramé, Yves Morales, Jean-Paul Laplagne
Paris, Éditions du CTHS
2003
15 p.
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Souvent considéré comme sport d’endurance, de résistance et consommateur d’énergie, le cyclisme exige – à un certain niveau – de grandes capacités biologiques.Un autre type d’approche permet de l’appréhender comme une pratique très déterminée au plan culturel. Souvent, la pratique sportive de cette activité se transmet à l’intérieur d’une famille. Il y a le passage du père au fils. Mais, plus curieuse, plus surprenante aussi par sa fréquence, il y a la version cycliste de la fratrie.
Un des exemples premiers, parmi les plus illustres, est celui des frères Pélissier, dans les années 1920. Mais, autour de la seconde guerre mondiale, on oublie parfois Serse, le frère de Fausto Coppi ou Jean, celui de Louison Bobet. La position existentielle du cadet, frère du champion, son aîné, mérite d’être étudiée. La région Aquitaine permet, entre 1930 et la fin des années 1960, l’analyse du cas des frères Lapébie, Darrigade et Verdeun. Quels sont les efforts respectifs et les craintes aussi de l’un et de l’autre frère, s’ils veulent partager la réussite et préserver leur développement personnel ? À chaque époque et pour chaque cas, les événements et le contexte ne pèsent-ils pas sur les destinées ?
Le travail réunit les témoignages des principaux acteurs encore en vie, l’analyse de la presse et l’étude de quelques publications spécialisées.