La géographie culturelle (épuisé)
Cours de l'université Paris IV-Sorbonne (1994-1997) - 2000
Joël BONNEMAISON, Maud LASSEUR et Christel THIBAULT (collab.)
ISBN : 2-7355-0585-5
152 p. | 12 x 18,5 cm | ill. noir | br.
Collection : CTHS Format
N° dans la collection : 38
Code Sodis : F30610.8
De Madagascar à la Mélanésie, Joël Bonnemaison fut l'homme des îles, ces mondes à la fois clos et ouverts où s'exprime l'essentiel de notre condition terrestre.
Ce qu'il a su dire a refondé la géographie culturelle. Joël Bonnemaison voyait dans les structures concrètes et l'organisation matérielle de l'espace la mise en forme d'un imaginaire peuplé de symboles, de visions et de rêves. Pour lui, les paysages observables n'étaient pas dissociables des modes de pensées dont ils dépendent et qu'ils donnent à voir.
Le géographe doit donc pénétrer cet univers mental, dans une approche qui requiert un engagement intime et une transformation personnelle. Relier et fondre deux démarches, la saisie de l'espace et de l'expérience des représentations, telle a été la tâche accomplie par Joël Bonnemaison dans l'oeuvre magistrale qu'il a consacrée au Vanuatu.
De cette réussite, il a ensuite enseigné à des étudiants enthousiastes les fondements théoriques, les références scientifiques et les moyens méthodologiques. C'est l'objet de ce bref traité de Géographie culturelle, que deux fidèles auditrices ont tiré de leurs notes de cours.

Table des matières :
Préface - p. 7 Introduction - p. 9 - Étude de terroirs et dynamiques de système agraire - p. 11 - Étude des réseaux migratoires et d'insertion urbaine des migrants - p. 14 - Territoire mélanésien et dimension culturelle - p. 16 -... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Annales de géographie
25/11/2002 - Jean-René Trochet pour les Annales de géographie, n°623, 2002, p.88
Comptes rendus
Extraits :

Jöel Bonnemaison nous a quitté le 6 juillet 1997 et l'ouvrage est en partie issu des notes de cours de deux de ses étudiantes. (...)
Mais l'ouvrage ne se réduit nullement au parcours et à la biographie de son auteur ; c'est avant tout une précieuse mise au point sur la géographie culturelle dont les manques ou les raccourcis ne sont jamais suffisamment importants pour empêcher le lecteur de suivre le fil du discours, l'aidant au contraire à stimuler sa réflexion. (...)