La reconstitution des monastères après les invasions normandes en Ile-de-France
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 32, 1981) - 1982
Simone LEFEVRE

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 32, 1981)"
Dom Jacques DUBOIS, José AJOT, Nadine BERTHELIER-AJOT, Pierre GILLON, Jean-Pierre THORETTON, Patrick PERIN, Anne LOMBARD-JOURDAN, Jean FAURIE, Gilbert-Robert DELAHAYE, May VIEILLARD-TROIEKOUROFF, Marc DURAND, Hartmut ATSMA, Jean VEZIN, Élizabeth CORVISIER, Simone LEFEVRE, Michel GUILLOT
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1982
16 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Les incursions normandes eurent notamment pour conséquences la dévastation de nombreux monastères. Pour survivre et se reconstituer, certains de ces monastères durent céder une partie de leur réserve et se grouper sous la tutelle d’ordres fédérateurs tels Cluny ou Mamoutier. Cette étude montre également que, paradoxalement, les monastères, principales victimes des razzias normandes, devaient également bénéficier de la redistribution des richesses, puisque les rois et les seigneurs comblèrent aussi largement les abbayes ruinées que les nouvelles fondations.