Une famille de noblesse de robe, Les Habert de Montmort, seigneurs du Mesnil-Saint-Denis (1543-1720)
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 39, 1988) - 1988
Yvonne LABBE

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 39, 1988)"
Yvonne LABBE, Françoise BALARD, Anne LOMBARD-JOURDAN, Dominique DINET, Julia FRITSCH

Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1988
126 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 10,00 €]
La famille de Montmort a laissé des traces de son passage patrimonial tant aux Essarts-le-Roi qu’à Paris. Chacun de ses membres a laissé une œuvre d’art que les siècles n’ont pas anéantie : le château du Mesnil, l’hôtel de Montmort dans le Marais, le tableau de Philippe de Champaigne, un mausolée dans la cathédrale de Perpignan. L’article d’Yvonne Labbé évoque chronologiquement, génération après génération, la vie des Habert de Montmort :
I – Première génération des seigneurs du Mesnil. Philippe Habert (1543-1545). L’arrivée au Mesnil-Saint-Denis
II – Deuxième génération – Les enfants de Philippe. Louis, seigneur du Mesnil-Habert (1545-1622). L’implantation au Mesnil-le-Château
III – Troisième génération – Les enfants de Louis. Jean – Monsieur de Montmort (1622-1639). La demeure de Paris – L’hôtel de Montmort
IV – Quatrième génération – Les enfants de Jean. Henri-Louis, Monsieur de Montmort (1639-1679). Dans la société parisienne du XVIIè siècle
V – Cinquième génération – Les enfants d’Henri-Louis. Louis, évêque de Perpignan (1644-1695). Jean-Louis, intendant des galères (1648-1720)