Ris-Orangis : un exemple de lutte pour le pouvoir communal
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 41, 1990) - 1990
Jacques BROCHOT

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 41, 1990)"
Michel VOVELLE, Michel TRAVERSAT, Gérard TROUPEAU, Jacques BERNET, Jean GAY, Jacques BROCHOT, Sophie BIENVENU-DI-FOLCO, Jean BESSON, Raymonde MONNIER, Chantal FINET, Annie CRÉPIN, Christian GAMBLIN, Michel GUILLOT, Julia FRITSCH, Serge BIANCHI, Anne CHABOT, André DAMIEN, Pierre MERCIER, Jacques DUPAQUIER, Pierre NICKLER, Gérard BLAN-CESAN, André PARIS, Jean-Marc MORICEAU
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1990
34 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Les rissois connurent de multiples péripéties pour la mise en application de la loi du 14 décembre 1789 qui régissait l’organisation des municipalités créées par la Constituante. Les causes de ces péripéties n’étaient pas uniquement politiques, mais étaient liées à la volonté de remettre en cause l’ordre socio-économique hérité de l’ancien régime. La "révolution au village" de Ris-Orangis fut tragique. Jacques Brochot en analyse les causes et le déroulement.