Levées d'hommes, esprit public et patriotisme : l'exemple la Seine-et-Marne
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 41, 1990) - 1990
Annie CRÉPIN

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 41, 1990)"
Michel VOVELLE, Michel TRAVERSAT, Gérard TROUPEAU, Jacques BERNET, Jean GAY, Jacques BROCHOT, Sophie BIENVENU-DI-FOLCO, Jean BESSON, Raymonde MONNIER, Chantal FINET, Annie CRÉPIN, Christian GAMBLIN, Michel GUILLOT, Julia FRITSCH, Serge BIANCHI, Anne CHABOT, André DAMIEN, Pierre MERCIER, Jacques DUPAQUIER, Pierre NICKLER, Gérard BLAN-CESAN, André PARIS, Jean-Marc MORICEAU
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1990
12 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
C’est la Révolution qui inaugura l’ère des guerres nationales : Patrie et Révolution étant confondues, défense militaire et défense révolutionnaire intrinsèquement liées, c’est désormais tout un peuple qui était touché par l’effort de guerre. De nombreuses études ont porté sur les attitudes des français dans les départements frontaliers ou ceux de l’ouest de la France. L’article de Annie Crépin s’attache ici à étudier l’état d’esprit des habitants de la Seine-et-Marne, un département modéré sur le plan politique tout au long de la Révolution, mais où les tensions sont vives entre une minorité de notables et la masse de la population exclue des profits d’une agriculture déjà capitaliste.