Les fêtes patriotiques à Chelles pendant la Révolution
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 41, 1990) - 1990
Christian GAMBLIN

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 41, 1990)"
Michel VOVELLE, Michel TRAVERSAT, Gérard TROUPEAU, Jacques BERNET, Jean GAY, Jacques BROCHOT, Sophie BIENVENU-DI-FOLCO, Jean BESSON, Raymonde MONNIER, Chantal FINET, Annie CRÉPIN, Christian GAMBLIN, Michel GUILLOT, Julia FRITSCH, Serge BIANCHI, Anne CHABOT, André DAMIEN, Pierre MERCIER, Jacques DUPAQUIER, Pierre NICKLER, Gérard BLAN-CESAN, André PARIS, Jean-Marc MORICEAU
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1990
17 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Au moment de la Révolution, toutes les conditions semblaient réunies pour faire lever à Chelles le ferment de la révolte : une abbaye dont le pouvoir séculaire s’exerçait trop souvent au détriment des Chellois, une volonté d’indépendance énergiquement exprimée par les habitants, mais très vite réprimée par les abbesses qui restaient jalouses de leurs prérogatiives... Mais la révolte ne fut pas vraiment au rendez-vous. La population de Chelles n’était pas révolutionnaire. Pourtant, comme le montre cet article, les fêtes patriotiques ont été l’occasion de professer des sentiments républicains, avec emphase, certes, mais toujours modérément.