Leucothéa et Sainte Geneviève, protectrices de Paris. Mythe et hagiographie
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 42, 1991) - 1991
Anne LOMBARD-JOURDAN

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 42, 1991)"
Anne LOMBARD-JOURDAN , Camille TRANI , Nathalie GOROCHOV , Michaël BRENNAN, Veronica ORTENBERG, Francis CHOISEL, Corinne HUBERT
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1991
61 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 10,00 €]
Partant des diverses propositions d’étymologies du toponyme Lutèce, Anne Lombard-Jourdan démontre la possibilité d’un culte de Leucothéa-Matuta, déesse grecque marine et déesse de l’Aurore dans la ville de Lutèce jusqu’au début du VIè siècle. L’historicité de Sainte-Geneviève, reposant essentiellement sur la Via Genovefae, permet également de démontrer que Sainte-Geneviève, par son comportement, correspondait au mieux à la déesse grecque pour la remplacer progressivement auprès des populations qui s'attachaient au culte de la déesse grecque. C’est par le culte de cette sainte locale et par son intercession auprès d’un dieu trop lointain que s’insinua à Paris la doctrine chrétienne.