Une démographie céréalière: Gonesse de 1550 à 1571
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 44, 1993) - 1993
Lionel BÉDARD

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 44, 1993)"
Lionel BÉDARD, Jean-Marc MORICEAU, Jean-Michel ROY, Pierre-François PINAUD, Pierre MERCIER, Claudia KANOWSKI, Alexandre GADY
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1993
45 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
L’étude très minutieuse (schémas, graphiques et tableaux à l’appui) de Lionel Bédard permet de constater que Gonesse est dans la norme de son temps et de sa géographie. Toutefois, quelques traits distinguent le bourg d’autres lieux en raison de son particularisme local : l’activité de boulangerie et de céréaliculture influent sur certains comportements démographiques. Le pain et le grain auraient contribué à dynamiser le bourg d’un point de vue économique et démographique. Mais à partir de 1660, tout changea quand la mise en valeur des sols fertiles se concentra et surtout quand la boulangerie foraine entra dans un lent déclin. La population de Gonesse glissa alors au même rythme vers un long sommeil. A l’inverse de nombreuses autres localités, Gonesse ne vit pas sa population augmenter après 1740.
L’article de Lionel Bédard se décompose en deux parties principales :
- La population de 1550 à 1630;
- Une démographie différentielle