Les Actes de la famille Porcelet d'Arles (972-1320)
2001
Volume 27
Martin Aurell (éd.)
ISBN : 978-2-7355-0446-6
732 p. , 16 x 24 cm, br.
Collection : Documents inédits sur l'histoire de France - série in 8° (1965- )
N° dans la collection : 27
Code Sodis : F30393.4
commander l'ouvrage [prix : 69,00 €]
Cet ouvrage présente l’étude des 637 actes documentant l’histoire de la famille arlésienne des Porcelet, protagonistes majeurs de l’essor économique de la Provence occidentale et fermes soutiens du pouvoir comtal. Identité nobiliaire et structures familiales d’un lignage émergent de l’aristocratie, croissance de la ville d’Arles et mise en valeur des terres, attitudes face à la mort et soutien aux nouveaux mouvements religieux, réactions et adaptations à la construction de l’État princier: toute l’histoire de la Provence est saisie à travers un ensemble qui, chez les laïques, ne cède guère que devant les archives comtales et celles des Baux, et dont la publication offre une coupe de trois siècles et demi de pratiques documentaires.
Table des matières :
INTRODUCTION I. Composition du recueil - p. XII 1. Répartition chronologique - p. XIII 2. Transmission et authenticité - p. XIV 3. Fonds - p. XXIV 4. Nature, rédacteurs et datation - p. XXVIII II. Archives familiales - p. XXXIX 1. Legs... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Cahiers de civilisation médiévale
03/12/2002 - Aude Cirier
Comptes rendus
Extraits :
En présentant aujourd'hui le recueil des actes qui servit de base à sa thèse de doctorat, Martin Aurell offre un très bel ouvrage au monde scientifique, aux confins de l'histoire et de l'archivistique, d'une richesse et d'une accessibilité allant bien au-delà du simple cadre de la monographie familiale. En se donnant comme but de mettre à la portée de tous une collection de 637 actes (dont 274 étaient jusque là inédits), il parvient à couvrir trois siècles et demi de l'histoire provençale, au travers du prisme qu'est la famille des Porcelet.
(...) l'édition des actes de la famille Porcelet ne se limite pas à l'illustration des faits et gestes des membres du lignages. La grande variété des actes juridiques ouvre l'horizon de la recherche à des domaines aussi nombreux que précis, tels que l'histoire juridique, sociale, culturelle, économique, politique. (...)
Il nous faut donc en conclure que ce recueil ne se présente pas seulement comme un éclaircissement sur l'histoire d'une famille de la noblesse provençale. Ce travail dépasse aisément cette seule limite et se place entre nous et le temps passé, comme une fenêtre ouverte sur la société du bassin méditerranéen au Moyen Âge.

Moyen Âge
13/01/2003 - Revue "Moyen Âge" n°32, janvier/février 2003
Bibliothèque
Depuis une vingtaine d'années, la recherche scientifique sur les familles nobiliaires connaît un regain de faveur. Le présent recueil s'inscrit dans cette démarche et contient 637 documents en latin à partir desquels une thèse sur cette famille avait été soutenue en 1983. On notera la publication de plusieurs dessins de sceaux datés dans la période allant de 1190 à 1247.

Annales du Midi
17/02/2003 - Jean-Paul Boyer pour les Annales du Midi (tome 114, n°240, 2002)
Comptes rendus et notes brèves
"Une contribution magistrale à la publication des sources de l'histoire provençale" (pages 537-539)
Extraits :

... Martin Aurell... l'un des grands spécialistes de la Provence des Xe-XIIIe siècles et de son aristocratie...
Les structures familiales constituent l'un des principaux axes de recherche de Martin Aurell. (...) Pour les Porcelet, il s'agissait presque exclusivement de sources diplomatiques. Martin Aurell a donc effectué une collecte systématique, encore perfectionnée après sa thèse, des actes les concernant. (...) livre aujourd'hui le fruit de cette infatigable entreprise documentaire. Il nous offre un recueil de 637 titres. (...) Je n'insiste pas sur l'effort de transcription demandé pour un tel résultat. de la sorte, Martin Aurell fournit le texte de quelques-uns des rares actes du XIe siècle provençal encore inédits. Il donne surtout un important corpus de pièces nouvelles pour les XIIIe - début XIVe siècles. Les chercheurs tiendront désormais compte de cette contribution. Elle leur sera d'autant plus précieuse que le recueil rassemble, à la fois, les preuves de l'histoire des Porcelet et les éléments d'un panorama sur l'aristocratie et la société provençales.
La présentation et les annexes de l'édition ont été conçues pour faciliter ces deux niveaux de lecture. l'auteur les a préparées avec soin. Tout au plus regrettera-t-on l'absence de quelques cartes, pour visualiser l'espace documentaire, ou d'une bibliographie qui reprendrait les titres cités dans l'introduction. L'intérêt spécial de cette dernière eût justifié ce petit complément. Martin Aurell y présente tant une ferme synthèse de son étude des Porcelet qu'un véritable essai de diplomatique provençale. (...) Mais le recueil des actes des Porcelet deviendra encore un instrument utile, pour les médiévistes de la provence et de tout le Midi, grâce à sa qualité des indices des personnes, des lieux et surtout des matières.
(...) Le nouvel ouvrage de Martin Aurell s'inscrit dans un regain de l'édition de sources pour l'histoire médiévale de la Provence. Il rappelle la richesse de ses archives, qui encourage à multiplier de semblables initiatives. Il démontre ce que celles-ci apportent à l'avancement des connaissances historiques, au prix d'un labeur exigeant, mais utile.

Revue d’histoire de l’Eglise de France
02/03/2004 - Jacques Paul pour la Revue d'histoire de l'Église de France
Notes bibliographiques
Extraits parus dans le tome n°88, 2002, pp.492-493 :

(...) Le travail est fait avec autant de rigueur qu'il est souhaitable et il fait honneur à la science historique. Les actes numérotés et classés dans l'ordre chronologique pour autant qu'on le connaisse sont publiés avec toutes les informations nécessaires. L'auteur indique la date, ce qui n'est pas aussi simple compte tenu des variations dans le style ainsi que le lieu où il est passé. Suit un bref résumé. Viennent ensuite les références soigneusement classées : les originaux et le dépôt où ils se trouvent, puis les copies anciennes et modernes avec les indications sur le classement, les diverses éditions et éventuellement les ouvrages qui indiquent la pièce.
(...) L'analyse des différents aspects de tous ces textes revient à porter une attention critique sur la documentation concernant une famille. C'est déjà en faire l'histoire d'un point de vue particulier mais fondamental. L'auteur compare ce recueil à quelques autres, ce qui fait dépasser l'horizon de l'érudition.
On ajoutera que ce livre n'a pas été édité pour inciter à une lecture suivie, mais pour fournir un instrument de travail. Il reste que certains actes évoquent des épisodes sur lesquels il est indispensable de revenir à l'ouvrage de Martin Aurell...