La Seine à Paris à la fin de l'Ancien Régime : mutations d'un espace économique
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 45, 1994) - 1994
Isabelle BACKOUCHE

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 45, 1994)"
Marcel-M. CHARTIER, Philippe MARQUIS, Albert DIDON, Marie-Thérèse HERLÉDAN, Michèle MERGER, Patrick GOUGE, Daniel MORDANT, Gilbert-Robert DELAHAYE, Paulette CAVAILLER, Pierre MERCIER, lsabelle BACKOUCHE, Bernard MOURAZ, Philippe RUER, Jean MARAIS, Bernard LE SUEUR, Christian CHAUDRE, Frédéric DELAIVE, Jacques DESSAIN, Alain GALOYER, Jean-Pierre BLAZY, Damien BLANCHARD, Marc VALENTIN, Dominique HERVIER, Laurent ROBERT, Paule FIEVET, André JAUDIN CARRE, Louis THOMAS, Jean FAVIER, Bernard BRIFFA
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1994
18 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Les projets d’aménagement de la Seine nous permettent de mesurer la place qu’occupe la Seine dans l’imaginaire des hommes de l’époque, et surtout sa valeur d’espace symbolique, confortée par son poids économique dans la ville. L’époque pré-révolutionnaire représente une époque charnière concernant le statut de la Seine dans la ville. C’est un espace saturé de pratiques sociales et d’usages économiques et la prise de conscience de cet état de fait a une double conséquence. Il s’agit de transformer un espace pluri-fonctionnel en un espace mono-fonctionnel dont la qualité majeure sera de permettre une meilleure circulation aussi bien sur le fleuve que sur ses rives. La suppression des usages particuliers liés à une pratique professionnelle va de pair avec l’affirmation de l’appartenance du fleuve au domaine public.
L’article se divise en quatre parties :
1 - Les métiers de l’eau
2 - Conflits de l’eau et enjeux financiers
3 - Intérêt public ou spéculation
4 - Vers une nouvelle conception de l’aménagement urbain