Un exemple d’administration locale : Sèvres (Hauts de Seine), 1787-1792
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 38*, 1987) - 1987
Pierre MERCIER

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 38*, 1987)"
Jean JACQUART, Annick DESTHUILLIERS, Marie-Thérèse HERLEDAN, Robert DESCIMON, Gérard TROUPEAU, André PARIS, Hector GABE, André Germain GARDEBOIS, Pierre MERCIER, Jean GAY, Claude PENNETIER, Yolande ZEPHIRIN, Philippe BUYLE, Jean BESSON, Claire BERCHE, Jean-Paul BRUNET, Jean-Claude CAVARD, Dominique HERVIER, Marie-Agnès PERAULT, Laurence LE LOUP
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1987
31 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Loménie de Brienne, dernier contrôleur général de la monarchie, institua le 8 juillet 1787 dans chaque paroisse une "municipalité" à laquelle une minorité de la population pouvait participer. Un mois après, à Sèvres, une assemblée municipale fut élue. Le travail de cette équipe ne changea guère de celui effectué auparavant par les assemblées des habitants. Mais en décembre 1789, une loi fondamentale allait bouleverser l’administration locale. Elle plongea la population dans une activité administrative et politique de plus en plus grande. Les pouvoirs des élus allaient embrasser tous les domaines et d’autres couches de la population réclamèrent le droit de participer au débat communal.