La guerre, la violence et les gens au Moyen Âge
1996
Volume 2 - Guerre et gens / La Violence et les gens
119e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Amiens, 1994;
Philippe Contamine et Olivier Guyotjeannin, dir.;
Ursula Vones-Liebenstein, Rachel Gibbons, Frédérique Verrier, Josiane Teyssot, Philippe Contamine, Catherine Goldmann, Philippe Racinet, Bertrand Schnerb, Jean Desobry, Jean-Philippe Cormier, Christian Gut
ISBN : 978-2-7355-0331-5
313 p., 16 x 24 cm, br.
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (1990-)
Code Sodis : F30040.9
commander l'ouvrage [prix : 25,00 €]
Ce volume s’organise autour de grands thèmes historiques. À propos des « Femmes en guerre », le rôle des régentes dans les royaumes de France et de Castille au XIIIe siècle est précisé : il est procédé à une réévaluation prudente de la personnalité d’Isabeau de Bavière et de sa mission pacificatrice, tandis qu’est mise en relief l’action des viragos dans l’Italie du Cinquecento. La guerre de Cent Ans est elle aussi traitée : quelle fut l’attitude des populations normandes aussitôt après l’invasion d’Henri V? De quelles manières les monastères réagirent-ils aux chevauchées et autres menaces ? Et, surtout, quelle place la guerre occupa-t-elle dans les violences de toutes sortes qui affectèrent Beauvais et sa région lors de la domination anglaise ?
Table des matières :
I. Femmes en guerre URSULA VONES-LIEBENSTEN, Une femme gardienne du royaume ? Régentes en temps de guerre (France-Castille, XIIIe siècle) - p. 9 RACHEL GIBBONS, Les conciliatrices au bas Moyen Âge : Isabeau de Bavière et la guerre civile -... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Revue belge de philologie et d’histoire
14/10/2003 - Serge Boffa
Chronique
Extraits pp.1399-1400 :

(...) Il s'agit d'une heureuse initiative qui a permis de mettre en évidence plusieurs aspects des conflits médiévaux habituellement délaissés par les historiens. C'est ainsi qu'il est question dans cet ouvrage du sort réservé aux dépouilles des tués sur le champ de bataille, des déplacements de population en temps de guerre, de l'illustration de la violence dans les chroniques, de l'impact de l'occupation militaire sur les populations civiles, des fortifications urbaines et de nombreux autres sujets...
(...) Comme c'est régulièrement le cas pour ce type d'ouvrage, nous sommes en présence d'un grand nombre de travaux de valeur et d'intérêt inégaux. Si le bon et le moins bon se côtoient, les communications de qualité sont majoritaires. Ce sont deux excellents volumes qui serviront de référence tant par l'originalité de leur thème que par les approches novatrices qui y sont développées.