Les fondations cisterciennes en Gâtinais
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 48, 1997)
Luc COLPART


Extrait de : ""
11 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
L’implantation cistercienne sur les marches du domaine royal, particulièrement au contact du duché de Normandie et du comté de Champagne, n’est probablement pas le fruit du hasard, comme le montre Luc Colpart. En effet, il est possible que les Cisterciens aient recherché des régions aux équilibres instables, à la chrétienté parfois mal définie, pour participer par leur présence, voire par leur prédication, à l’œuvre d’ordonnancement de la société. De même, il est également probable que la haute noblesse, la famille capétienne en particulier, ait cherché à favoriser un ordre en pleine expansion pour pacifier les poches de résistance à leur autorité. Le Gâtinais, îlot d’instabilité au sud de l’Ile-de-France dans les premières années du XIIè siècle, serait ainsi un enjeu stratégique pour le roi, un lien entre ses principaux lieux de résidence, Paris et Orléans.