Le déclin de l'abbaye de La Joye au XVIIIe siècle
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 48, 1997) - 1997
Christine GARMY

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 48, 1997)"
Michel MOLLAT, Jean-Loup LEMAITRE, Jean-Louis BERNARD, Gilbert-Robert DELAHAYE, Philippe RACINET, Luc COLPART, Constance H. BERMANN, Michel REULOS, Gaston DUCHET-SUCHAUX, Coloman E. VIOLA, Jean-Pierre OLLIVIER, Marc VERDIER, Lionel JENJEAU, Valérie CUBADDA, Michelle PLUQUET, Annick LALUCQ, Anne LOMBARD-JOURDAN, Mgr Michel VESSIERE, Marie-Thérèse HERLEDAN, Jacques DESSAIN, Roselyne BUSSIERE, Gérard TROUPEAU, Bernadette DIEUDONNE, Roland GARNIER, Jacques GELIS, Isabelle BRIAN, R. P. Aidan BELLANGER, Pierre MORACCHINI, Damien BLANCHARD, Marie-Claude LECLERCQ, Preston M. PERLUSS, Alexandre GADY, Sophie HASQUENOPH, Christine GARMY, Marie-Claude DINET-LECOMTE, Isabelle Du PASQUIER, Sœur Madeleine de SAINT-JEAN, Dominique HELOT-LÉCROART, Simone GRANBOULAN-FÉRAL, Jacqueline VIVIEN, Anne MOREAU-NÉRET
Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1997
10 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
L'abbaye de La Joye, située depuis 1828 sur le territoire de la commune de Saint-Pierre-lès-Nemours, a été fondée en 1231. Philippe II de Nemours, seigneur éponyme de la ville, en fait alors la nécropole de sa lignée. Pourtant, les ducs de Nemours dédaignèrent cette abbaye. Pourquoi ? La Joye souffre-t-elle d’un manque de prestige, de dévotion ou de richesse ? Elément de la dévotion royale au Moyen Age, le roi l’a-t-il abandonné à l’époque moderne ? C’est à ces questions que tente de répondre Christine Garmy dans cette étude.