Célébrations et patriotisme à Compiègne (1870-1914)
(extrait de Paris et Ile-de-France - Mémoires, tome 49, 1998) - 1998
François CALLAIS

Extrait de : "Paris et Ile-de-France - Mémoires (tome 49, 1998)"
Bernard DUMOUCHEL, Claude TROQUET, Jérôme BLACHON, Brigitte LAINÉ, Béatrix de BUFFÉVENT, François CALLAIS


Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France
1998
22 p.
Collection : Paris et Ile-de-France. Mémoires
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 5,00 €]
Séjour privilégié des chasses royales et impériales, lieu de pouvoir pour Louis XIV et Louis XV, Compiègne fut également un lieu de refuge et d’avant-poste pour les militaires, car voie d’invasion souvent empruntée. Entre 1871 et 1914, Compiègne connut l’une de ses périodes les plus prospères, les fastes du second Empire en ayant fait une résidence aristocratique où les grandes villas allaient se multiplier. De ce passé, Compiègne gardait particulièrement en mémoire, car étroitement liés à son histoire, trois héros emblématiques du patriotisme français : Jeanne d’Arc, Grand Ferret, héros du terroir, et le major Otenin, héros militaire qui défendit Compiègne en 1814. Après un éclairage sur la place tenue par chacun des trois héros dans la place de la cité et de son terroir environnant, François Callais esquisse la confrontation des historiens et érudits nationaux avec les notables et érudits locaux.