Un patrimoine historico-environnemental: les forêts pastorales dans les Pyrénées
2005
Jean-Paul Métailié

Extrait de : "Paysages, territoires, aménagements dans le sud de la France (édition électronique)"
sous la direction de Jean-Louis Tissier ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Etienne Auphan, Michel Bartoli, Bernard Gonot, Guy Mainet, Philippe Vallette, Jean-Paul Métailié, Christine Vergnolle Mainar, Emmanuel Garnier, Jean-Yves Puyo, Robert Sourp, Jean-Luc Laffont, René Plessix, Jean-Louis Escudier
Paris, Éditions du CTHS
2005
p. 33-47
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’évolution et la construction de la majorité des milieux forestiers pyrénéens ont été jusqu’au XXe siècle conditionnées par un mode d’exploitation agro-sylvo-pastoral réglé par les usages traditionnels. Encore aujourd’hui, en dépit d’un siècle de déprise pastorale et de gestion sylvicole, la physionomie de beaucoup de peuplements est étroitement dépendante de cette histoire. La persistance de boisements continuellement qualifiés de " dégradés " depuis le XVIIe siècle amène à reconsidérer les dynamiques et les effets des pratiques sylvo-pastorales sur la longue durée. Paradoxalement, ces forêts sans valeur de production ligneuse représentent maintenant des patrimoines en termes de paysage et de biodiversité.
Quelques exemples de constructions de forêts pastorales sont présentés, sur la base de relevés phytogéographiques, des sources archivistiques (Réformation, aménagements forestiers du XIXe et XXe siècles) et photographiques (photographies aériennes, photographies d’archives). Les enjeux environnementaux et patrimoniaux actuels sont analysés, ainsi que les évolutions prévisibles.